Modifier vos photos d’un coup de baguette magique !

Fleur Molinaroli - 8 mars 2015

Merci, le p’tit mot magique…

Fleur Molinaroli - 8 mars 2015

Une lecture détonante de ce que notre sexe peut nous apporter

Fleur Molinaroli - 8 mars 2015
Modifier ses photos d'un coup de baguette magique
Merci, le p'tit mot magique
Une lecture détonante de ce que notre sexe peut nous apporter

C’est avec grand plaisir que j’accueille aujourd’hui une invitée sur mon blog, une grande première ! 😀

Elle s’appelle Fleur Molinaroli et a pour vocation d’harmoniser les sensations du corps au travers notamment du massage. Son chemin l’a amené à s’intéresser à la sexualité avec une subtilité et une simplicité magique. Elle nous offre, au travers de cet article, une vue pétillante de la puissance de notre sexe accompagnée de merveilleux exercices pour transformer notre quotidien. Je vous souhaite une belle lecture ! 🙂

Ma p’tite annecdote

Alors que je m’envolais pour Amsterdam, je me demandais si cette fois encore j’allais ressentir cette peur qui me donne les mains moites quand l’avion décolle et que je sens l’avion flotter. Cette fois fut différente, car je réalisais qu’en me réfugiant dans mon sexe, je trouvais de la sécurité.

Mais avant d’aller plus loin, je dois vous retracer un petit bout de mon parcours… Lorsque mon ventre s’est arrondi et que je me préparais à devenir maman, la vie m’a amené à découvrir une forme d’accompagnement à la naissance que j’ai trouvé formidable : l’haptonomie. Cette approche a pour but de permettre au couple parental de rentrer en lien avec leur bébé par une forme d’écoute bienveillante et douce. Ce qui m’a particulièrement touché de cette expérience est surtout la guidance proposée à la femme pour qu’elle revienne « dans sa base » et qu’elle apprenne à s’y reposer. L’homme apprend ainsi des mouvements qui vont soulager la future maman, lui permettre de relâcher les tensions et revenir doucement dans son centre. Cet apaisement de la mère permet au ventre de s’épanouir pleinement, et ainsi au bébé de se développer dans un climat serein.

Physiquement cette base, ce centre autour duquel l’haptonomie travaille et autour duquel nous construisons notre harmonie est situé au niveau du coccyx et du sexe.

Vous vous demandez certainement où je veux en venir…

Allons-y donc pour *cette lecture détonante* !

Une lecture détonante

Quand nous commençons à sentir que notre mental prend le dessus, que nos peurs et nos colères nous embarquent, revenir dans notre base est un moyen très direct et efficace de calmer le tourbillon.

Ainsi se mettre en conscience de son sexe, y placer toute son attention et se concentrer sur ce que l’on y ressent nous permet de revenir à la simplicité du corps. Dans l’exemple que je prenais de ma peur de l’avion, cette peur est liée à ce que j’imagine : « et si le décollage ne se passait pas bien ? et si l’avion décrochait ? et si le train d’atterrissage ne sortait pas ? ». Si je reviens au sentiment très concret de ce qui se passe dans ma base et dans mon sexe, je ressens mon corps sur une toute petite zone qui a pourtant une influence considérable. En effet, je me connecte à ma base et à ma zone de sécurité, et naturellement mon mental retrouve sa place au second plan. Simple et incroyablement efficace.

Accompagner un enfant en post-partum selon l’approche haptnomique, c’est aussi apprendre à le porter de façon à lui faire ressentir sa base. On ne soulèvera plus l’enfant en l’attrapant sous les bras comme nous le voyons communément, on le soutiendra d’une main ouverte sous les fesses pour lui permettre de sentir en lui-même où se trouve sa stabilité intérieure. On ne lui imposera plus un fonctionnement que nous estimons juste pour lui, mais on lui permettra de découvrir le monde par lui-même en reconnaissant ses compétences. Ainsi sa confiance en lui pourra s’épanouir naturellement, dans la continuité du sentiment de sécurité de base que sa mère a acquis pendant la grossesse.

Notre sexe est un repère dans la tempête, où que nous soyons, quoi que nous fassions, porter notre attention sur notre sexe nous apaisera et nous stabilisera. Comme l’enfant qui est bien dans sa base et qui a confiance en lui, l’adulte qui se connecte à son énergie de base par l’intermédiaire de son sexe pourra faire grandir cette sensation de puissance qu’il porte en lui. Une puissance ancrée et sereine, prête à exprimer ses compétences pour se révéler.

En pratique, comment faire quand vous commencez à sentir une émotion qui prend le dessus, que ce soit la peur, la colère ou autre ?

 

1. Première étape, essentielle : prendre conscience de l’émotion qui est là et l’accueillir !

 

  • Si elle est mise sous le tapis et étouffée, elle finira par nous oppresser,
  • Si elle n’est pas mise en conscience elle peut complètement nous embarquer, à la « mode » italienne, à grand coups de cris et de gestes.

Si vous prenez conscience de cette émotion qui monte, regardez là, acceptez et accueillez là…

2. Et deuxième étape : regardez là passer comme si elle était un train et que vous restiez sur le quai de la gare !

 

  • Pour cela connectez-vous à votre sexe en vous mettant simplement en conscience de cette zone de votre corps. Si besoin aidez-vous de la présence de votre main posée sur votre entre-jambe pour vous guider. Votre respiration sera une grande alliée dans cet exercice : respirez profondément en imaginant le souffle vous traverser depuis votre vagin jusqu’au sommet de votre crâne. A l’inspire, comme à l’expire.

 

Ces deux étapes, au fur et à mesure que vous les pratiquez vous permettront de revenir peu à peu de plus en plus facilement dans votre centre.

Ainsi « être bien dans ses baskets » revient aussi à être « bien dans son sexe »…

Bien dans ses baskets

Et vous, quels sont vos processus pour calmer vos pensées bondissantes et vos peurs irrationnelles ?

 

Retrouvez-moi sur mon blog « Oser la sexualité » et découvrez mon intervention sur la masturbation dans la cadre du sommet de la sexualité mardi 9 mars 2015 à 19h puis en rediffusion à cette même adresse.

Crédits photos : Boris Behncke, Ellie Pierre.

Déposer un commentaire