Plongée Magique dans l’univers de Wonder Woman

Julie - 16 juin 2017

A la découverte de l’univers de Stella et le cercle des femmes

Julie - 16 juin 2017

Tarots, oracles, pendules… Magie ou escroquerie ?

Julie - 16 juin 2017
Dans l'univers magique de wonder woman 2017 - lesaventuresdejulie.com
A la rencontre de l'univers de Stella et le cercle des femmes de Maïtie Trelaün - lesaventuresdejulie.com
Tarot, oracle, pendule, Magie ou escroquerie - lesaventuresdejulie.com

Beaucoup de questions se posent autour de tous les types de pratiques dites « ésotériques » qui regroupe une infinité de disciplines comme l’utilisation des oracles, du Tarot, ou encore du pendule. Souvent ce mot est une façon de mettre dans un grand sac tous ces trucs « bizarre » qui font peur ou encore qui font « perché » et qu’on ne comprend pas bien…

Mais alors, que devons-nous en penser ? Est-ce Magique ? Est-ce purement fantasmagorique ? C’est ce que je souhaite démêler, dans cet article. Comme toujours c’est un point de vue et une réflexion qui m’est propre et qui n’engage que moi ! 😉

Ma petite anecdote

Enfant, lors de vacances et autres rencontres, j’ai partagé du temps avec une tante qui pratiquait la voyance. Mélange de ressentis , « flash », visions, le tout appuyé sur l’interprétation des cartes. Bien sûr les visions et tout ça, on y croit ou on croit pas, et ce n’est pas sur cela que je vais m’attarder aujourd’hui.

Pendant ce genre de séances, je me suis toujours sentie un peu bizarre, comme si je me mettais à avoir mes capteurs sensoriels bien plus sensibles, ce qui était inconfortable et flippant. Le tout se mêlant à mon imagination fournie d’enfant, vous imaginez bien que je me suis mise rapidement à peu apprécier ce genre de moments, jusqu’à complètement m’en écarter, d’autant plus que petit à petit, je me suis tout simplement dit que cette pratique n’avait aucun intérêt réellement constructif.

Il y a peu de temps néanmoins, après m’être mise en démarche pour me réconcilier avec cette possibilité d’hyper sensibilité sensorielle, j’ai eu envie de m’acheter un jeu de cartes oracle. Ce qui est amusant c’est que le même jour et dans le même magasin, un pendule m’a également irrésistiblement attiré. Depuis, plusieurs oracles m’ont attiré de différents styles, tant dans leur graphismes que dans leur thématiques.

J’avais acheté le premier clairement pour piocher au hasard une carte et trouver un petit message inspirant du jour, ce que je trouve amusant et qui nourrit mon pétillant au quotidien. Mais j’ai voulu aussi pousser un peu plus loin mes recherches, tant sur les cartes que sur le pendule. Ce qui s’est corrélé avec mes connaissances, ressentis, et m’a amené à trouver un alignement ainsi qu’un intérêt « réel », à mon sens de ces pratiques.

Vous voulez en savoir plus ?

C’est parti pour * les explications Magiques * !

Tarot, oracles, pendules, magie ou escroquerie ? Explications - lesaventuresdejulie.com

1. Qu’est-ce que c’est ?

Tout d’abord, commençons par une petite explication sur ce que sont ces pratiques et supports ésotériques.

Définition des oracles

Un oracle est un message que l’on interprète sur la base d’un évènement ou d’un support comme un objet. Tous les supports permettant des interprétations de messages sont donc des oracles (runes, osselets, feuilles de thé, cartes,…)

Définition des Tarots et cartes oracle

Parmis les oracles, il y a ce qu’on appelle les cartes oracle et les Tarots. Ce sont tous deux des jeux de cartes. Ces cartes sont toutes différentes, ont chacune une illustration, un nom et une interprétation « de base » associée.

La grande différence entre un Tarot et un jeu de cartes oracle lambda, est dans sa structure. Un Tarot compte 78 cartes composé de 4 séries de 14 cartes qu’on appelle les figures (= 56 cartes) et de 22 autres cartes illustrées de scènes, appelées les arcanes majeures.

Un jeu de cartes oracle quand à lui peut se composer de n’importe quel nombre de cartes et avoir n’importe quelle structure. Il existe une multitude de jeux de cartes oracles à visées différentes : les cartes oracle à visée développement personnel, les cartes oracle liées à une pratique particulière (Osho, méditation…), les oracles plus « léger » de messages sur des thèmes multiples et variés (fées, dragons, chats,…).

A quoi sert un jeu de carte oracle ou Tarot ? A obtenir des réponses à ses questions au travers de l’interprétation des cartes tirées et de leur disposition dans l’espace.

Définition des pendules

Un pendule est composé d’une chaine et d’un pendentif souvent se finissant en pointe et calibré de manière à être le plus adapté pour cette pratique (forme, répartition du poids, matériaux…). Mais il faut savoir qu’on peu se servir de n’importe quoi pour pratiquer le pendule (un collier, une bague sur une chaine…) la seule chose c’est qu’étant potentiellement moins bien calibré, l’usage risque d’être moins fluide, moins claire et moins agréable.

A quoi sert un pendule ? Un pendule fait également partie des oracles (mais pas des cartes oracle, hein ! 😉 ), il sert donc également à obtenir des réponses à ses questions, ici, en fonction du mouvement de celui-ci suivant un codage pré-établit.

2. Comment ça marche ?

Comment les utilise t’on ?

Processus d’utilisation des cartes oracles

  • Se détendre,
  • Battre les cartes en posant une question à voix haute ou intérieurement. La question doit être ouverte (pour laquelle la réponse n’est pas oui ou non), la plus claire et la plus courte possible en évitant les « ou » (ceci ou cela),
  • Choisir des cartes dans le jeu au hasard (les cartes sont face cachées),
  • Les disposer d’une certaine façon face cachée, (il existe une multitude de façon de les disposer suivant le type de réponse recherchée et les préférences),
  • Les retourner,
  • Les interpréter pour formuler une réponse suivant : les cartes choisies, leur signification, leur positionnement dans la disposition, le lien avec les autres cartes présentes, de potentiels ressentis (sensations, sentiments, flash, visions…).
Processus d’utilisation des pendules

  • Se détendre,
  • Le calibrer = se mettre d’accord avec lui sur un codage de réponse. On lui demande quelle sera sa façon de dire « oui », celle de dire « non », « je ne sais pas » et même, « je ne veux pas répondre ». Une fois le pendule calibré, (cela demande un peu de pratique), on peut l’utiliser,
  • On pose une question. Ici mieux vaut une structure de question fermée (= pour laquelle la réponse est oui ou non), car la façon de répondre du pendule correspond à ce type de question, toujours éviter les « ou » (ceci ou cela),
  • On laisse pendre son pendule d’une certaine manière,
  • On observe son mouvement,
  • On en déduit sa réponse.
3 questions courantes

Comment cela marche réellement ? Ces objets ont-ils des pouvoirs Magiques en eux ? Faut-il être un magicien, une sorcière pour s’en servir ?

Nous allons maintenant aborder la question du fonctionnement plus profond de ces objets. Je vais commencer par répondre aux questions que j’ai préalablement cité et qui vous brûlent peut-être les lèvres…

Ces objets ont-ils des pouvoirs Magiques intrinsèques ?

Non. Même si certains sont chargés d’une manière ou d’une autre énergiquement, que ce soit dans leur matériaux (pendule en cristaux par exemple), dans leur forme ou dans ce qui leur a été insufflé au moment de leur conception ; ces objets en eux-même n’ont pas le pouvoir de répondre à des questions. En revanche ils sont conçus de façon optimale pour permettre de le faire.

Ils sont aussi tous différents. Les attirances varient suivant les personnes, tout simplement parce que ce sont les plus adaptés à nous (poids, taille, forme, apparence, matériaux, énergie…) qui nous attirent.

Faut-il être une personnes aux « pouvoirs » particuliers pour les utiliser et en obtenir des réponses ?

Non. Il n’y pas besoin d’avoir de pouvoirs spécifiques, d’avoir fait bac+10 en n’importe qu’elle discipline ou encore d’avoir étudié le sujet de font en comble. En revanche cela nécessite de savoir un minimum se centrer, se calmer et être dans un état d’ouverture, ce que certaines pratiques favorisent si ce n’est pas quelque chose d’inné (ce qui est plutôt courant dans nos pays modernes).

Alors en vrai, ça marche ou pas ? Et si oui, comment ça marche ? 

Nous avons vu le processus plus haut : on se détend, pose une question, utilise l’objet et on interprète celui-ci pour obtenir sa réponse. Ça, c’est la face visible de l’iceberg.

Maintenant, regardons ce qui se cache sous l’eau :

  • On se détend = on se centre, se calme, se met en lien avec soi, dans un état d’ouverture,
  • On pose une question = on amène notre attention sur un sujet précis, on se concentre dessus,
  • On utilise l’objet = en étant toujours dans cet état de « détente », et en étant toujours concentré sur sa question, on utilise l’objet avec le souhait d’obtenir une réponse.

Cette partie mérite quelques lignes de plus :

Dans le cas des cartes, on en choisi certaines faces cachées, suivant notre attirance vers l’une ou l’autre, dans le cas du pendule, on le fait pendre et on le laisse se mettre en mouvement. Que ce passe t’il à ce moment là ?

Nous utilisons tous simplement des objets extérieurs pour manifester de ce qu’il y a à l’intérieur de nous. Ce n’est pas pour rien si on est attiré par telle carte ou telle autre et qu’on la pose plutôt à gauche ou à droite. Si on est en lien avec soi et qu’on laisse « nos mains choisir toutes seules sans réfléchir », elles choisiront ce qu’il y a de plus approprié pour nous. Dans le cas du pendule, il se met en mouvement non parce qu’on bouge la main délibérément, ou parce que d’un coup il décide de bouger de lui-même, mais parce qu’il manifeste notre ressenti intérieur par un mouvement (qui est en fait un mouvement microscopique de notre corps). En clair, et en vulgarisant encore plus le propos, tous ces objets sont des traducteurs de nos ressentis intérieurs, et c’est là leur plus grande et leur seule utilité.

Ils servent de passage entre ce que l’on sait qui est la réponse juste à l’intérieur de nous tout au fond (ou suivant le langage utilisé : dans notre part divine), là où ce n’est pas parasité par nos millions de croyances, peurs, envies, etc… Parce qu’au fond de nous, nous savons toujours qu’elle est la meilleure voie pour nous, celle qui nous apportera le plus de choses, nous sera la plus bénéfique dans notre évolution, (ou si on choisi le langage divin : notre part divine est en lien avec le divin et est donc en mesure de nous transmettre son message). En revanche, nous avons la plupart du temps un mal fou à accéder à cette part de nous, et encore, lorsqu’on y accède, on se demande bien souvent si ce qu’on a eu comme réponse était bien une vraie réponse et non une illusion. Ces objets nous servent donc d’intermédiaire entre notre essence (part divine) qui sait, et notre nous « de surface » qui se pose des questions.

Une question vous brûle peut-être de nouveau les lèvres : mais alors, cela veut dire que lorsque qu’on pratique le pendule, on l’influence dans son mouvement ? Eh oui ! 😀 Et fort heureusement sinon il ne bougerait jamais !^^ Sauf que ce n’est pas avec nos pensées, nos croyances, nos envies et nos peurs qu’on l’influence, mais avec notre essence (divin), la part de nous non parasitée, qui sait (lorsqu’on l’utilise correctement bien sûr).

…Mais voyons, il nous manque ici la dernière étape du processus d’utilisation de ces objets… Et pas des moindres :

3. Focus sur : l’interprétation

Et c’est ce dernier point qui en vérité est non seulement le plus subtil, le plus pointu, et le plus sujet aux « dérapages ».

Eh oui, qui dit interprétation, dit la plupart du temps : mental qui revient au galop avec un troupeau de croyances, de peurs, d’envies,… Bref tout ce qui risque (et va souvent), biaiser, influencer l’interprétation de la réponse. C’est un risque tant lorsqu’on fait ses propres interprétations, que lorsqu’une autre personne (même professionnelle) le fait, même si bien sûr, il existe fort heureusement des gens sachant rester centrés et ne pas ou peu influencer leurs interprétation.

Alors, comment bien interpréter sans influencer ?

Pour le pendule, c’est relativement simple (sans être facile pour autant). Si on a réussi à bien le calibrer, qu’on pose des questions bien formulées, qu’on est bien centré et qu’on essaye pas de l’influencer intérieurement en pensant fort fort à oui ou à non, la réponse sera normalement tout à fait claire, donc pas de raisons de la biaiser.

Concernant les cartes, cela va dépendre de plusieurs choses. Sa capacité d’être honnête avec soi-même, celle d’être centré et non dans sa tête qui bouillonne, et d’être attentif à ses ressentis.

Quoi qu’il en soit, c’est avec l’expérience que l’interprétation s’affine. De plus, plus on utilise un jeu de carte ou un pendule, plus on se familiarise avec et plus il sera simple de « communiquer » avec et donc de le (se) comprendre. Pour le reste, il faut se faire confiance et lâcher prise sur l’importance de trouver LA réponse juste dont dépend notre vie, car c’est là que tout risque de flancher (parce que stress, peurs, etc…).

Mes derniers p’tits conseils

  • Comment bien commencer avec un objet ésotérique ? Avec détachement et amusement ! Sur des questions légères, non fondamentales. Cela permet d’être en lien avec soi-même et de se familiariser avec sans avoir d’attentes trop importantes et de se faire confiance. De plus dans un premier temps, ne cherchez pas à interpréter, accueillez juste ce qui se présente à vous. Si vous avez un jeu de carte oracle, vous pouvez par exemple tirer une carte chaque matin au petit-déjeuner avec pour question : quel est mon message (conseil) du jour ? Regardez la carte sans interpréter, et voyez ce qu’elle vous a évoque dans le courant des évènements du jour. En plus cela apportera une touche de pétillant à votre journée ! 🙂
    • Comment choisir un objet ésotérique ? En suivant votre attirance. Ne vous posez pas trop de questions sur ses propriétés, ou sur ce qui est censé être mieux. Si vous ne le trouvez pas le jour où vous avez décidé de l’acheter, malgré une flopée sous vos yeux, ce n’est pas grave, c’est que celui qui vous correspond n’est pas ici aujourd’hui…
  • Peut-on porter son pendule en pendentif ? Certains disent qu’il ne faut surtout pas, que ce n’est pas fait pour, et que si on fait cela, le pendule va s’imprégner de notre énergie et ne sera plus neutre dans ses réponses, ou encore que c’est juste parce qu’on veut se venter de pratiquer le pendule. D’autres disent que cela ne pose aucun problème, que d’ailleurs on peut ne pas pratiquer le pendule et en porter un en collier. D’autres encore disent qu’au contraire le porter est une bonne chose car justement ils se charge de nos énergies et sera donc plus calibré sur nous. Bref comme toujours, fiez-vous à vous, vos ressentis et testez ! Et n’oubliez-pas, n’importe quel objet peut servir de pendule, même le collier que vous portez en ce moment autour de votre cou… 😉
  • Qu’est-ce qu’un(e) voyant(e), un(e) cartomancien(ne) ? Un(e) voyant(e) est une personne qui a une capacité particulière de perception, par la réception d’informations par ses 5 sens (olfactif, gustatif, auditif, kinesthésique, visuel, combinés parfois en « flash »). Un(e) cartomancien(ne), quand à elle, est une personne qui utilise les cartes et les interprète. Normalement cette personne  a développé une habileté particulière à les utiliser et les interpréter avec justesse. Un(e) voyant(e) utilise parfois le support des cartes en plus de ses perceptions ou comme support de ses perceptions, parfois non. Il faut être prudent, le terme de voyance est souvent utilisé de façon abusive. Néanmoins, je suis persuadée que chacun a cette capacité en lui de façon plus ou moins prononcée, en revanche elle est le plus souvent enfoui et on ne sait pas de qu’elle manière y avoir accès.
  • Est-possible et judicieux de se faire tirer les cartes à distance par quelqu’un ou d’aller voir quelqu’un qui pratique le pendule pour nous ? Tout dépend de la personne qui le propose. Certaines personnes ont en effet une capacité plus ou moins développée à se « connecter » aux autres et pourront donc le faire avec grande justesse, d’autres non. Comme toujours, fiez-vous à vos ressentis, et ne prenez pas pour argent comptant ce qu’on vous dit, permettez-vous vos propres interprétations, variantes, qui que vous ayez en face de vous.
  • Peut-on réellement voir l’avenir ? Certains oracles ont la particularité d’être entre autre conçu pour, d’autres non. Concernant des voyant(e)s ayant une capacité réelle interne à le faire, ce serait apparement en réalité très rare même si existant.
  • Y à t’il des précautions à prendre ? Lorsqu’on se le fait pour soit, être calme, centré et ouvert aux possibilités.  Là où il y a à être vigilant(e) à mon sens, c’est lorsqu’on le fait pour d’autres où lorsqu’on « capte » des informations concernant d’autres personnes (même malencontreusement). Tout d’abord, il est important de demander à l’autre s’il souhaite ou non recevoir ces informations et respecter son choix, sinon c’est de l’abus de pouvoir et le l’irrespect. De plus la personne n’est peut-être pas prête à entendre cela (quoi que ce soit), et cela peut l’affecter au-delà de ce que vous pensez. Je trouve très important également donner directement le message à la personne concernée et de ne pas passer par des intermédiaires (aussi bienveillant soient-ils d’après vous), car ce que vous percevez fait parti de l’intimité de l’autre. Passer par des intermédiaires est comme montrer cette personne nue à d’autres sans même lui demander si elle est d’accord. D’autre part, faire consciemment recherches sur quelqu’un par des moyens ésotériques sans son consentement est également considéré comme de l’abus, même si les intentions de bases sont honorable. C’est un peu comme cambrioler la maison de quelqu’un et farfouiller dans tous ses tiroirs même ses sous-vêtements et son jardin secret en lui disant après « oui mais tu vois grâce à moi tu as retrouvé la perle de valeur que tu cherchais ! », heu… comment dire… 🙁

Cet article vous a t’il éclairé ?
Que pensez-vous de ce sujet ?
Partagez-moi votre point de vue en commentaire !

Tarot, oracle et pendule, ésotérie, magie ou escroquerie ? Comment ça marche ? lesaventuresdejulie.com

Crédit photos : maboulunette, Julie Emery (lesaventuresdejulie.com)

oracles, cartes oracles, tarots oracles, pendules oracles, boules de cristal oracles, #oracles

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

2 commentaires

  1. Cet article m a beaucoup éclairé surtout sur le pendule qui pour moi était un mystère… j étais attirée et j en avais peur en même temps car je ne comprenais pas comment ça fonctionnait exactement mais en lisant ton article il y a eu raisonnance en moi … je sens que c est juste …je vais donc appliquer tes conseils pour le pendule surtout que j en ai un qui me plait beaucoup en cristal et que je mets de temps en temps en pendentif quand je n ai pas beaucoup d énergie Et franchement sur ce point « ça marche !  » hihihi … merciiii beaucoup Julie ! Belle journée à toi … Bisous bisous

    1. Bonjour *Touftine* ! 😀

      Je suis super heureuse que cet article ai résonné (et même raisonné, j’aime beaucoup le double sens qu’apportent ces deux orthographes 😉 ) pour toi et t’ai aidé à t’ouvrir à cette pratique qui t’était si mystérieuse avant ou ne serait-ce qu’à ne plus en avoir peur.

      Ce que je trouve amusant et dont je viens de me rendre compte en t’écrivant, c’est qu’en décryptant certaines choses mystérieuses et donc, d’une certaine manière en les rationalisant, on pourrait se dire qu’on casse la Magie de la chose… J’adore faire ça et en même temps est étonnant du fait que j’aime la Magie ! Mais je trouve que justement en décryptant les choses, souvent cela m’amène à en découvrir toute la Magie dans une plus grande simplicité. Un petit peu comme si on regardait une huître fermée et des colliers de perles… C’est très mystérieux, comment on passe de l’un à l’autre ? On pourrait faire pleins de suppositions, y amener pleins de croyances, en avoir peur, etc… Et si on observe une huître ouverte et qu’on décrypte le processus de création de la perle, cela casse les croyances Magiques et cela amène une compréhension du processus. Mais en même temps cela amène un émerveillement fasse à la Magie de la nature dans sa plus grande simplicité et d’une certaine manière dans sa vérité (ou dans notre perception de vérité).

      Je te souhaite de merveilleuses aventures de communication avec toi-même ! 😉 🙂

Déposer un commentaire