Fêter l’amour et la Saint Valentin dans une authenticité magique

Julie - 14 février 2015

Mon outil magique de lecture…

Julie - 14 février 2015

Mardi gras, un merveilleux terrain d’exploration

Julie - 14 février 2015
Fêter l'amour et la Saint Valentin dans une authenticité magique
Mon outil magique de lecture, j'ai testé pour vous..
Mardi gras, un merveilleux terrain d'exploration

Après avoir fêter l’amour, pourquoi ne pas fêter l’espièglerie ? C’est ce que pour moi nous propose le jour de mardi gras.

Ma p’tite anecdote

Je me rappelle quand j’étais petite, tous les ans, l’école nous proposait de louer des costumes pour le carnaval. On était tous fébrile et on avait tous en tête l’idée de ce en quoi nous voulions nous déguiser. On ne pouvait pas réserver notre costume à l’avance, le premier arrivé avait donc bien plus de choix que le dernier, et certains costumes étaient très désirés, par exemple pour les filles c’était celui de la fée, on en rêvait toutes ! Une année, j’ai eu la chance de l’avoir, qu’est-ce que j’étais contente ! Et puis l’année suivante, j’ai espéré tout ce que je pouvais, mais quand mon tour est arrivé, il avait déjà été pris, c’est comme ça que je me suis retrouvée, déçue, avec un costume de grenouille, on ne peut pas dire que c’était le rêve…

Je me rappelle aussi que ce qui me plaisait beaucoup dans le fait de me déguiser, outre le fait que pour moi c’est amusant par nature, c’était de pouvoir rentrer dans la peau du personnage, ou en tous cas, pendant une journée faire comme si j’étais une fée, pouvoir me prendre pour une fée. En ce qui concerne la grenouille, je dois dire que je ne me suis pas vraiment prise au jeu… 😉

Le costume à ce moment là était important pour moi parce qu’il représentait le personnage et le fait de pouvoir l’intégrer dans la réalité. Mais je me pose cette question, ne pourrait-on pas jouer à se déguiser sans déguisement ? Entrer dans la peau du personnage, sans forcément revêtir toute une panoplie ? Un peu comme un déguisement invisible…

Le déguisement invisible vous intrigue ?

En route pour *l’expérience magique* !

L'expérience magique de mardi gras et du carnaval

1. Le concept

 

L’idée pour moi ici c’est de se mettre dans la peau d’un personnage. Un personnage a certes un costume ou en tous cas un type de tenue qui le caractérise, un style, mais il a surtout un caractère un état d’esprit. Les personnages qui nous attirent ont la plupart du temps des comportements qui nous fascinent, et qu’on aimerait beaucoup avoir nous aussi. Ca peut être l’assurance, une féminité assumé, le sens de la répartie, de l’humour…

Et si notre costume était ces caractéristiques ? Et si tout simplement on jouait avec notre enfant intérieur à emprunter leurs qualités qui nous attirent tant ?

Quel est l’intérêt ? Eh bien les qualités qui nous inspirent tant chez ces personnes sont souvent des celles qu’on aimerait incarner également, seulement il est difficile de se les approprier, de les intégrer ou tout simplement d’oser. Le fait de passer par le jeu du déguisement nous permet de le faire avec beaucoup plus de légèreté, en s’amusant, en explorant, sans se prendre la tête.

Cette panoplie, invisible pour l’œil non-averti, va être très amusante à revêtir, parce que les gens que vous côtoyez que ce soit à l’école, au travail ou ailleurs, sentiront un changement mais ne l’identifieront pas forcément tout de suite. Et puis s’ils vous font une réflexion du genre « mais t’es bizarre aujourd’hui ! » Vous pourrez toujours répondre « c’est normal aujourd’hui, c’est carnaval, je mis mon costume de… », d’aventurière par exemple, et pourquoi pas Sydney Fox ! Pour ma part son assurance, sa répartie et sa féminité assumée m’ont toujours émerveillée, et fait rêver. 😀

2. Fabriquer son costume invisible en 5 étapes

 

  • Notez tous les personnages et/ou toutes les célébrités qui vous attirent, vous font sourire,
  • Notez maintenant en quoi elles vous inspirent, qu’elles sont leurs qualités, leurs comportements leurs valeurs qui vous attirent (si vous avez beaucoup de personnages, il y a de fortes chances que vous retrouviez plusieurs fois les même caractéristiques)
  • Choisissez lesquelles vous revêtirez le jour de mardi gras ! Vous pouvez en choisir une, plusieurs, ou encore toutes les prendre.
  • Si vous en sélectionnez plusieurs, vous avez 2 options : Soit vous choisissez de jongler entre plusieurs costumes au cours de la journée, soit en « portez » plusieurs en même temps, la seconde option risquant d’être plus compliquée que la première.
  • Notez votre programme de costumes pour la journée. Vous pouvez également imprimer des photos des personnages chez qui ces caractéristiques sont présentes pour vous aider le jour J.

Idée bonus : mettez-vous un rappel pour y penser le jour de mardi gras !

3. Revêtir son costume le jour J

 

Ca y est c’est le matin du carnaval et vous avez vu votre rappel : « enfiler mon costume invisible ».

  • Reprenez votre liste
  • Lisez la ou les caractéristique(s) de votre premier costume, pensez au(x) personnage(s) qui les incarnes et vous inspirent
  • Respirez profondément, et imaginez que vous enfilez comme un vêtement cette(ces) traits de caractère.
  • C’est parti, a vous de tester ce que ça fait de vivre avec ce comportement, qu’est-ce que cela change dans vos interactions avec les gens, dans votre façon de voir le monde….
  • Si vous avez prévu d’enfiler plusieurs costumes, refaite le même exercice, et de nouveau, explorez !
  • Le soir, vous pouvez faire un rapide bilan de vos découvertes, qu’est ce que telle ou telle qualité, valeur vous a apporté, qu’est-ce qui vous déplait dans tel autre, à quel moment l’un ou l’autre vous est plus ou moins utile…
  • Réutilisez-les dans votre quotidien! Suivant les évènements de votre journée, voyez quel costume vous aiderait à ce que ce moment soit plus fluide et agréable.

Mes derniers p’tits conseilsUtilisez vos costumes magiques au quotidien !

  • Maintenant que vous avez identifié quel « costume » vous est utile à quel moment ou pour quel type d’évènements, réutilisez-les dans le quotidien ! Ils vous seront très précieux, notamment pour affronter vos peurs mais aussi pour vous apporter du pétillant et de l’amusement quel que soit le moment. 🙂

Qu’en pensez-vous ? Laissez-moi un commentaire !

Vous souhaitez suivre mes aventures au quotidien et mes actualités ? C’est par ici.

Crédits photos : Draelion Creighton, anglait.it, Punziella

6 commentaires

  1. Encore une idée qui me plaît ! Mon enfant intérieur en pétille d’anticipation ^^
    Je ne sais pas encore si j’oserais sortir en Roger Rabbit, mais je sortirai définitivement en Pocahontas !

  2. Je suis ravie que cette idée te plaise et te fasse pétiller *Nina* !
    Je t’invite à savourer ce que tu ose ou oseras déjà, et puis tu peux t’amuser à mettre des touches de Roger Rabbit de temps en temps, un peu comme si tu enfilais seulement une partie du costume, un bouton de sa salopette, son noeud papillon, un gant… 😉

  3. Comme chaque année, je m’y suis prise à la dernière minute pour choisir mon costume. Maintenant que j’ai lu ton article, je serai nettement plus inspirée l’année prochaine. En attendant, cette année, il va falloir que je trouve ce qui m’inspire chez une pomme rouge (mon costume). 😉
    Merci Julie pour cette autre vision du costume.

    1. Hello *Anne Sophie* !

      Ton commentaire m’a fait beaucoup sourire, j’ai hâte de savoir l’inspiration que t’auras donné ta pomme rouge 😉
      Je suis contente que cette idée t’apporte une vue nouvelle sur ce thème 😀

      1. Whaou, tu m’as fait réfléchir et plonger dans mon ressenti, j’adore ! J’ai mis du sens sur mon costume, au lieu de simplement le revêtir « parce que n’avait que ça ».
        Je l’ai porté la semaine dernière, version pomme, et pour ma 2nde soirée d’Halloween, je voulais le modifier pour ne pas porter 2 fois le même costume. J’avais donc pensé à le (me) transformer en pomme empoisonnée de Blanche-Neige.
        J’ai lu ton article, puis j’ai fait des essais pour mon nouveau costume, mais aucune de mes créations n’ont abouti.
        Je me suis alors demandé si ça me convenait d’être une pomme empoisonnée…eh bien non !

        Et c’est la que j’ai plongé pour voir ce que m’inspire ma pomme. Et c’est magique ! Je me rends compte de tout ce qu’une pomme représente pour moi: c’est mignon, acidulée, doux, et surtout, ça éveille un sentiment d’amour parce qu’on a justement été cueillir les pommes en amoureux début octobre, une superbe journée de détente, de complicité et d’amour.

        J’ai l’impression de m’être réapproprié mon costume, tellement que j’ai hâte de me glisser dedans !

        Merci Julie !

        1. Eh bien moi aussi je pousse un vrai « Whaou ! » *Anne-Spohie* !

          Je trouve ton expérience et ton récit juste géniaux, bravo à toi ! Je pétille rien qu’à te lire 😀
          Merci de nous avoir partagé ton retour d’expérience.
          Je ne verrais plus jamais les pommes de la même façon maintenant 😉

          Je te souhaite une belle fin de week-end et un début de semaine aussi Magique que ton costume (et ce qu’il t’évoque) !

Déposer un commentaire