Interview de Bridget Karm, apprendre l’anglais sans en avoir l’air grâce au mouvement

Julie - 24 septembre 2019

Nouvelle Zélande, la grande aventure ! Journal de bord en ligne…

Julie - 24 septembre 2019

La Magie des chaussures minimalistes…

Julie - 24 septembre 2019
Interview Bridget Karm - apprendre l'anglais sans en avoir l'air grâce au mouvement - lesaventuresdejulie.com
Voyage - Nouvelle Zélande - Journal de bord - Polarsteps - lesaventuresdejulie.com
Et si les chaussures minimalistes étaient Magiques - lesaventuresdejulie.com

« Cendrillon est la preuve qu’une paire de chaussures peut changer une vie » Je ne pouvais pas mieux commencer cet article. 😁

Cela fait longtemps que j’ai envie d’écrire sur ce sujet : les chaussures minimalistes. Pourquoi ? Déjà, forcément, parce que je les trouve d’une manière ou d’une autre Magique, ça vous deviez vous en douter. Mais aussi parce que ce n’est pas si connu, (moi-même je les ai connu il y a seulement 2 ans..) et que j’ai envie de vous faire profiter ce ces informations car en effet, une paire de chaussure peut transformer une vie.

J’ai attendu d’avoir moi-même une certaine expérience de ces chaussures avant de vous en parler pour pouvoir vous faire un partage construit et étayé par mes propres expériences.

Ma p’tite anecdote

Comme je te le dis un peu plus haut, j’ai eu connaissance de ce type de chaussures il y a environ 2 ans.

C’est une amie qui m’en a parlé la première fois. Elle avait rencontré une femme qui portait des Fivefingers (des chaussures minimalistes à orteils séparés) peu de temps avant. Cela l’avait interpellée parce qu’elle avait toujours rêver que des chaussures d’une telle forme existent.

À l’instant où elle a évoqué ces chaussures, j’ai tout d’abord été dubitative : pourquoi porter des chaussures aussi « bizarres » et surtout qui allaient être certainement beaucoup remarquées dans la rue ?

Étant de nature curieuse et exploratrice, j’ai donc commencé mes recherches, ce qui m’a mené a vouloir essayer, beaucoup aimer et aujourd’hui vous en parler ! 🙂

Vous êtes curieux d’en savoir plus ?

C’est parti pour * l’explication Magique * !

Explication Magiques chaussures minimalistes - lesaventuresdejulie.com

Chaussure minimaliste : ça veut dire quoi ?

Une chaussure minimaliste est une chaussure qui permet d’être au plus proche de la marche pieds nus – barefoot comme disent les anglo-saxons.

Cela veut dire une chaussure :

✨ à semelle très fine sans amorti,

✨ à semelle plate, le talon n’est pas surélevé,

✨ à semelle souple, la plus souple possible, quel que soit le sens dans laquelle on la tord. Elle doit pouvoir se rouler sur elle même dans la longueur, dans la largeur et en travers,

✨ avec de la place pour que les orteils soient libre de se déplier en longueur mais aussi et surtout de s’écarter dans la largeur. Cela peut être du fait d’une forme plus large à l’avant ou pour certaines une boîte séparée pour chaque orteils.

✨ d’un poids le plus léger possible, elle ne doit pas peser au bout du pied.

Pourquoi porter des chaussures minimalistes ?

Ce qu’il faut savoir sur nos pieds :

✨ ils ont pleins de muscles, tendons, ligaments, qui sont en capacité de les tenir tout à fait impeccablement si on leur en laisse l’occasion,

✨ ils sont ultra sensibles au niveau sensoriel. C’est l’une des parties de notre corps qui a le plus de capteurs nerveux (après les mains et la langue). Ces capteurs agissent un peu comme des yeux. Ce sont les yeux de nos pieds. Suivant ce qu’ils « voient », en l’occurence « sentent » ils disent à notre cerveau et au reste de notre corps ce qu’ils doivent faire pour que nous nous tenions bien. Cela implique une bonne position des pieds et de tout le corps, adapté en fonction du contexte. Par exemple la bonne posture à adopter et les bons réflexes à avoir ne sont pas les mêmes si le sol est dur, caillouteux, glissant, ou montant. On comprend donc ici la pertinence de leur laisser sentir un maximum d’informations.

✨ ils sont naturellement plus large au niveau des orteils. Les orteils ont besoin de pouvoir bien se déployer pour remplir leurs 3 fonctions essentielles : stabiliser, gripper et propulser.

Ce qu’il faut savoir sur les chaussures non-minimalistes :

✨ elles ont une semelle épaisse (voir rigide). Cela rend nos capteurs sensoriels (yeux des pieds) « aveugles » ou presque,

✨ elles orientent de pied (plus penché vers l’intérieur ou l’extérieur), le soutiennent, bloquent le talon, parfois même l’enserrent. Cela rend nos muscles, tendons et ligaments feignants. Ils sont donc moins forts, moins toniques,

✨ elles dirigent les orteils vers le milieu, les compriment (même lorsqu’on a l’impression qu’elles sont confortables) de part leur forme fine à l’avant. Nos orteils sont donc désaxés. Cela les empêche de jouer leurs rôles correctement. Cela les rend eux aussi moins musclés et entraîne parfois des pathologies médicales comme dans le cas de l’allus valgus ou « oignon »,

✨ Pour beaucoup elles sont surélevées au niveau du talon, ce qui amène une posture dorsale non-naturelle et non-bénéfique.

Mon retour d’expérience :


J’avais des peurs car suite à ma pratique intensive de la danse pendant mon enfance et mon adolescence, j’ai gardé certaines douleurs de blessures. L’un de mes genoux à conservé des séquelles douloureuses d’entorse mal soignée et d’une opération du ménisque. Mon bas du dos est régulièrement « coincé » et douloureux et mes chevilles étaient non-seulement devenues très « laxe » = trop souples, se tordant rapidement et facilement ce qui rendaient sujettes aux entorses, mais aussi douloureuses au niveau du talon et du tendon d’Achille.

Je travaillais aussi régulièrement en tant que vendeuse en boutique, ce qui m’amenait à beaucoup piétiner et qui exacerbait mes douleurs.

Voici ce qu’il est ressorti de mon expérience :

J’adore sentir toutes les aspérités du sol, ça me fait une sensation de délice, de curiosité, d’amusement, de pétillement des papilles (des pieds) un peu comme quand on mange un bonbon ou un fruit un peu acide et en même temps super bon (je ne saurais pas mieux décrire),

✨ Pendant toute la partie où mes pieds se sont adaptés à cette nouvelle chaussure, j’ai senti qu’il se sont énormément musclés que ce soit sous le pied mais aussi au niveau de la cheville. Cela me donnait l’impression de faire les exercices de proprioception que m’avait parfois fait faire le Kiné,

✨ Je sens que mes orteils sont plus musclés et mobiles, déjà parce que si je fais l’effort de les écarter, ils s’écartent bien plus qu’avant, mais aussi parce que lorsque je marche vite et que je m’arrête net, je sens qu’ils s’accrochent au sol pour freiner,

✨ Je me sens plus attentive à mes sensations, à ma façon de marcher et à mon corps de manière générale, cela m’amène à mettre plus de conscience dans mes pieds,

✨ Concernant mes douleurs de talons (tendon d’Achille), chevilles, genou, bas du dos ; grande surprise qui a grandement contribué à changer mes croyances : je n’ai pas plus mal que lorsque je portais des baskets à semelles moelleuses ou des chaussures à talons un peu surélevés, (à savoir : certaines personnes témoignent quant à elles que leurs douleurs ont complètement disparues grâce au port de chaussures minimalistes),

✨ Marcher m’amène une plus grande dynamique d’amusement et d’exploration, même sans forcément que je le fasse exprès. Par exemple, si je fais un bout de chemin à pieds, je finis toujours par marcher sur les bouches d’égout, sur les petites bordures ou aspérités pour le plaisir des sensations.

✨ J’ai fais deux jours de randonnée qui grimpait le premier jour et descendait tout le second en mode pierrier instable. Je me suis sentie beaucoup plus stable dans mes Fivefingers que dans mes anciennes chaussures de randonnée qui tiennent la cheville, en plus je n’ai eu aucune ampoule alors que c’est presque inévitable habituellement,

En conclusion j’adore. 😃 Je n’arrive plus à avoir envie de porter des chaussures non-minimalistes. J’ai ré-essayé plusieurs fois et c’est comme si mes papilles de dessous les pieds faisaient la tête, outre que je trouve maintenant plutôt inconfortable que la semelle de la chaussure oriente mon pied d’une manière ou d’une autre.

Fivefingers – CVT LS
Fivefingers – Treck Ascents
Sandales minimalistes faites main
Wildling shoes – Tarpan


Comment et où trouver des chaussures minimalistes ?

Contrairement à ce que je croyais encore il y a peu, il en existe pleins. Je ne vais pas toutes les citer ici mais en tous cas vous donner de bonnes pistes pour trouver celles qui vous conviennent et vous plaisent.

Comme je vous l’ai dit, personnellement j’ai commencé avec les Fivefingers. Je vous parlerais prochainement ce type de chaussures minimalistes en particulier dans un autre article (et d’astuces d’achat pas cher 😉).

Il en existe plein d’autres, vous en trouverez notamment sur ce site que j’aime particulièrement car qui a une partie blog bien documentée sur le sujet. Vous en trouverez également sur celui-ci. Si vous êtes curieux(se) de mieux comprendre en quoi les chaussures minimalistes sont intéressantes, je vous invite à vous créer un compte (gratuit) sur leur site, en cadeau ils vous enverront un livret PDF qui va plus loin dans le détail que mon article. Il m’a beaucoup intéressée. Vous en trouverez également chez le Vieux Campeur.

On peut aussi fabriquer soi-même ses sandales minimalistes avec un kit approprié, en participant à un atelier ou en les faisant créer.

👉 Je suis en cours de test d’une marque que j’ai découvert il y a peu dont je suis littéralement tombée amoureuse : Wildling Shoes 😍😍😍 C’est une marque de chaussures minimalistes couplée avec une vue écologique et un design plus « basket de ville » (forme, couleurs unies variées mais pas fluo…) contrairement à beaucoup qui ont un aspect plus « basket de sport ».

👉 MISE À JOUR novembre 2020 : J’ai découvert une nouvelle marque qui s’appelle « Groundies – Urban Barefootwear » qui propose des chaussures minimalistes de style ville, c’est mon nouveau super coup de cœur adoré car le look est bien plus adapté à mon quotidien et à mes rendez-vous professionnels tout en étant ce que je cherche en terme de minimalisme, confort et qualité. Personnellement j’ai opté pour les bottes hautes Toronto avec la petite boucle argentée (je les découvre en live en vidéo ici).

Je vous en parlerais aussi tout bientôt plus en détails 🤗 ainsi que d’une paire de bottine de chez Freet que j’ai prévu d’utiliser plus en hiver.

Mes dernières p’tites notes

✨ Une question qu’on me pose très souvent : « est-ce que c’est confortable » ? Sincèrement je ne peux pas vous dire si pour vous ce sera confortable. Tout dépend ce que veut dire « confortable » pour vous, ce mot ne signifie pas forcément la même chose pour tout le monde (en savoir plus ici). Si pour vous marcher pieds nus et donc sans amorti est confortable, alors il y a des chances que oui. Si pour vous le confort veut dire une sensation de moelleux, il y a des chances que non même si vous pourriez finalement découvrir un nouveau type de confort en essayant. 😉

✨ Pensez bien à faire un temps de transition entre vos chaussures habituelles et les chaussures minimalistes, d’autant plus si vous comptez les porter pour faire du sport. En effet, porter une chaussure minimaliste implique un plus grand travail des muscles des pieds, des chevilles et des orteils qui vont peu à peu devenir plus forts. Les préconisations sont donc de les porter progressivement : 10% du temps la première semaine, 30% la seconde…

✨ Semelles de correction et chaussures minimalistes. Les chaussures minimalistes ne sont pas faites pour accueillir les semelles de correction. En fait, semelles de correction et chaussures minimalistes sont les deux opposés. Suivant la pathologie qui vous a amené à porter des semelles de correction, vous ne pourrez peut-être pas passer aux chaussures minimalistes. Vous pouvez en parler à votre praticien pour évoquer l’exploration de cette possibilité d’une manière étudié selon votre cas (peut être par intermittence ?)

Vous avez des questions ?

Posez-les moi juste en-dessous !

Je vous répondrais avec plaisir 🙂

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Vous avez fait une randonnée en chaussures minimalistes et je souhaiterais savoir si marcher sur les cailloux, racines ou autres choses que l’on trouve sur les chemins ne fait pas mal ou ne tord pas le pied de façon excessive ?
    Merci beaucoup,

    1. Bonjour Caro

      Tout d’abord, merci du temps que vous avez prit pour lire mon article et écrire ce commentaire, cela me touche beaucoup !

      Alors oui j’ai fais deux jours de randonée (1 jour 17km, le lendemain 19km pour vous donner un ordre d’idée) ainsi que des petites randonnées de quelques heures avec les Fivefingers spéciales randonnée. Cela va être difficile de vous donner une réponse dans le sens ou c’est une question d’appréciation et de « norme » personnelle pour beaucoup. Néanmoins je vais faire de mon mieux

      Dans ma considération/sensation :

      Concernant les racines et cailloux, on les sent bien à travers dans le sens ou la chaussure se plie autour de l’aspérité que cela forme, donc on sent la bosse, et les pics que cela fait en terme de forme et d’appui, pas en terme de blessure de peau puisque le pied est protégé par la semelle sur ce point. Les Fivefingers dédiées à la randonnées ont une semelle un peu plus épaisses que d’autres modèles, donc un petit peu plus moelleuses que les autres modèles qui se sont pas dédiées à la randonnée. Néanmoins sur quelque chose de pointu ou un caillou suffisamment petit et gros, où l’appui n’est pas sur toute la surface du pied mais une petite partie, notamment sous la voûte plantaire, on peut faire « aïe ! » et avoir envoie de retirer le pied rapidement, mais cela n’arrive pas tout le temps. Sur pierrier par exemple, il y a suffisamment de pierres partout pour que le pied ne repose pas uniquement sur un seul caillou, mais cela peut arriver sur certains chemins de terre ou il y a peu de cailloux et de façon ponctuelle.

      Concernant le fait que le pied se torde : il n’y a aucun maintien de cheville, donc le maintien de la torsion du pied dépend de votre musculature de la cheville (ce qui est le but recherché au final).

      Le parre pierre n’est pas très haut, en tous cas sur les Fivefingers, j’ai aussi fait de la randonnée avec les Freet Mudee (en hiver notamment et pendant tout mon voyage en Nouvelle-Zélande ces 7 derniers mois) car elle sont particulièrement adaptées à cette saison et top pour cela, sur celle-ci le parre pierre et un peu plus important et la semelle peut être un peu plus « protectrice » (lorsque c’est des chaussures d’hiver, la semelle est toujours un peu plus épaisse, de peu mais un peu, pour des questions d’isolation/chaleur, néanmoins elles sont toujours aussi souples. Elles montent à la cheville en revanche, ce qui peut vous donner une impression de maintien de cheville plus important même si cela n’a pas cette fonction dans la manière dont c’est construit).

      Ce que je vous conseillerais : comme il est dit par toutes les marques minimaliste, bien faire un temps d’adaptation/transition. On les porte 10min le premier jour, et on remet ses anciennes chaussures et on augmente le temps ou on les porte au fil du temps. Pourquoi ? Car le pied et la cheville vont se remuscler là où habituellement ils sont (trop) maintenus et pas dans leur naturel physiologique de fonctionnement. Moi j’ai commencé en ville avec des hyper minimalistes, et j’ai bien senti mes muscles travailler autant au niveau des chevilles, que sous les pieds. Personnellement j’ai du mal à faire des étapes de transitions surtout quand j’adore, donc j’ai eu de bonnes courbatures, tout les soirs je me massait bien les pieds avec de l’huile végétale et des huiles essentielles de qualité (celles avec lesquelles je travaille et sur lesquelles je fais du conseil) pour m’aider à passer cette phase.

      Personnellement j’aime le fait de cette sensibilité aux aspérités du sol, cela m’amène à moins avancer en mode « bourrin » et à être plus attentive à mes sensations et faire plus attention à la manière dont je vais poser mes pieds (sans non plus réfléchir 3h on est d’accord ^^). Bonus : séance de réflexologie plantaire gratis tous les jours.

      Dites-moi si cela vous aide et si vous avez des questions supplémentaires !

      Ps : astuce pour tester à moindre frais : à savoir qu’on trouve facilement beaucoup de Fivefingers sur Vinted et le Bon Coin neuves ou portées seulement une fois (personnes qui se trompent de pointures notamment), du coup cela permet de tester à moindre frais et de revendre au cas où cela ne nous convient pas sans trop être déçue de la dépense financière faite. Pour les autres marques tel que Freet ou Xero shoes, on en trouve plus rarement d’occasion en revanche.

Déposer un commentaire

En confirmant l’envoi de ce commentaire sur le site lesaventuresdejulie.com j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Si je demande à être informé(e) des prochains commentaires de cet article, je recevrais des emails qui m’informeront de ceux-ci. Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l'utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de confidentialité.