Serpent gourmand pour Magicien Fourchelang…

Julie - 29 octobre 2016

Vivez la Magie d’Halloween à Disneyland Paris en vidéo !

Julie - 29 octobre 2016

Fêtez Halloween en embrassant vos monstres et vos méchants intérieurs !

Julie - 29 octobre 2016
gateau-serpent-halloween-harry-potter-lesaventuresdejulie-com
vivez-la-magie-dhalloween-en-video-lesaventuresdejulie-com
fetez-halloween-en-embrassant-vos-monstres-et-mechants-interieurs

Halloween, trouve ses origines dans plusieurs légendes… Par exemple celle de Jack’o Lantern, ou encore celle qui dit que c’est un jour ou le monde des morts et celui des vivants sont très proche, voir même que le passage de l’un à l’autre est possible.

Mais Halloween tel qu’on le fête actuellement, c’est aussi le jour où on peut s’amuser à être un monstre à se déguiser en monstre, à jouer au méchant, ce qui est rarement le cas le reste de l’année car les méchants n’ont pas la meilleure cote.

Et si c’était l’occasion idéale pour aller visiter et embrasser nos Monstres et Méchants intérieurs ?

Ma p’tite anecdote

Il y a quelques jours, je suis allée à Disneyland Paris pour la fête d’Halloween et des moissons. Eh oui, car Halloween est une fête liée au cycle des saisons et des récoltes !

C’était génial, très festif et joyeux, jusqu’à présent mon meilleur moment Disney ! 😀 (Pour vous télétransporter au coeur de l’évènement, cliquez ici !)

Joyeux ? Pourtant Halloween peut paraitre plutôt sombre de prime abord, et les méchants, ben ils sont méchant alors pareil, ils ne sont pas censé apporter la joie ! Eh bien justment j’ai découvert cet évènement autrement. Toute la journée c’était la fête, la fête des méchants de dessins animés, la fête des citrouilles, des fantômes, et aussi celle des récoltes…

En fait, on s’amusait avec les méchants, avec les fantômes et autres citrouilles. On pouvait même les approcher, faire des photos avec eux, jouer à se frotter à leur par sombre…

Cela n’enlevait en rien leur « méchanceté », mais s’en approcher avec jeu rendait ce moment amusant et agréable. Ils étaient même très attractifs, voir fascinant. Fascinant ? Et oui, parce qu’il est rare de rencontrer des gens qui assument parfaitement leur méchanceté, qui en plus en jouent avec, et en font en quelque sorte leur marketing, du coup cela donne envie de se rapprocher d’eux, de voir ce que cela fait d’aller à la rencontre d’un méchant accompli.

C’est ce qui m’a amené cette réflexion : et si on allait avec le même amusement rencontrer nos propres Monstres et Méchants intérieur, il y aurait certainement de chouettes découvertes à faire !

J’ai piqué votre curiosité ?
C’est parti pour *l’explication Magique * !

explication-magique-halloween-lesaventuresdejulie-com
1. Pourquoi rencontrer ses Monstres et Méchants intérieurs ?

C’est vrai, c’est une question légitime, pourquoi donc faire cette démarche ? Aller rencontrer ses parts d’ombre parait non seulement pas facile mais également pas franchement plaisant !

A par l’expérience aussi intéressante soit-elle, y a-t-il un « réel » intérêt ? Eh bien à cela je réponds oui !

Je vous explique :

On a tous des Méchants et des Monstres intérieurs, qui que nous soyons, quelque soit notre degré « d’évolution » psychologique, développement personnel, spirituel et tout autres choses qui font ce que nous sommes. Mais étant donné que socialement parlant on dit que c’est mal d’être méchant, que l’ombre c’est mauvais, on enfouit tout ça, on tasse du mieux qu’on peut toutes ces parties de nous dans un coin et on essaye de les oublier en faisant briller au maximum notre part de lumière qui elle, est considérée comme bonne.

Sauf que nos part d’ombre, même si nous les enfermons sous clef font intégralement partie de nous et font donc partie intégrante de notre être, de qui nous sommes, de ce que nous sommes et du fait que nous soyons en vie. Donc en les enfermant, on enferme une partie de nous, une partie du vivant qui est en nous.

Déjà, au vue de cette réflexion, pensez-vous réellement que ce soit une bonne chose?…

Mais poussons encore plus loin celle-ci. Etant une partie de nous, cette part ne peut pas constamment rester terrée dans son coin, elle a donc développé une certaine intelligence et a trouvé des stratégies, des astuces pour se faufiler et pouvoir elle aussi prendre sa place. Cela peut prendre de multiples formes, mais je vais en citer deux qui je pense sont très courante et dans lesquelles chacun devrait pouvoir se reconnaitre :

  • Tout d’abord le Méchant (ou le Monstre) déguisé en Gentil. Il prend une chouette apparence, copiant les vêtements, les attitudes des Gentils, mais en fait c’est bien un Méchant. Un peu comme dans le dessin-animé Vice Versa quand Dégoût essaye de se faire passer pour Joie. Si vous avez cette scène en tête, je pense que vous visualisez bien ce que cela peut rendre. Cela peut se manifester de pleiiin de manières : quand on se « moque gentiment », quand on fait de la médisance en disant que c’est pour rire, quand on entre dans les triangulations sauveur, bourreau, victime (et oui, même le sauveur n’est pas un être de lumière !), quand on veut faire bien mais qu’en fait en nous ça ronchonne, quand on donne l’impression d’aider une personne mais qu’en fait on est juste en train de lui faire sentir qu’elle est nulle, bref, vous voyez de quoi je parle, non?
  • La seconde grande stratégie des Personnages d’Ombre c’est de forcer la porte de leur cage et de sortir d’un coup sans prévenir. Comment cela se manifeste ? Par les accès de colère par exemple ! Qui ne s’est jamais retrouvé à se mettre d’un coup dans une colère noire incontrôlable « malgré lui », et de le regretter ensuite ? Et encore lorsque ce n’est que de la colère ! Car la rage, la folie destructrice et autres sympathiques réactions ont également leur place ici.

Après cette seconde réflexion, trouvez-vous encore qu’enfermer nos Monstres et Méchants est vraiment une bonne idée ? Moi non.

Mais alors, que faire ? Parce que c’est bien gentil d’exposer tout cela, mais encore faut-il proposer des solutions ou tout du moins une autre alternative !

Et bien en voilà une : aller à leur rencontre, les visiter, les embrasser, et ce, même si au début on peut se dire « Beurk, j’ai ça en moi je trouve ça dégoutant ! » ou « Aaaaah mais il est complètement flippant celui-là ! ».

Ensuite, ouvrir leur cage et leur laisser le droit de prendre leur place en nous, là où ils doivent être et les missionner en tant que maître(sse) des lieux pour des tâches où ils excellent. Comme ça, non seulement ils retrouvent leur liberté ce qui redonne de la fluidité en nous, ramène de la vie là ou la mort s’installait ; mais en plus ils nous sont utile et peuvent donner leur plein potentiel, « s’éclater » à faire ce qu’ils font de mieux, et cela sous notre direction. Ce qui veut dire : au moment de notre choix, et de préférence, lorsque cela nous est vraiment utile, tout comme nous le faisons déjà avec notre part et nos Personnages de Lumière. Eh oui, nous n’utilisons pas toutes nos compétences en même temps, nous choisissons d’activer l’une ou l’autre au moment approprié.

Vous vous demandez quand est-ce que cela peut vous être utile ? Huuum… Vraiment ? Il ne vous arrive jamais de rencontrer dans la vraie vie des Méchants ? Des manipulateurs de toutes sortes, des gens qui vous menacent d’une quelconque façon ? S’il vous faut des exemples, cela arrive très fréquemment dans le cadre professionnel, d’autant plus avec certains supérieurs hiérarchiques, mais cela peut également arriver dans la rue avec des personnes peu recommandables, ou encore parfois dans certaines réunions de familles, etc…

Eh bien si vous avez appris à connaitre vos Monstres et Méchants intérieur, si vous leur avez redonné leur place, vous disposez de magnifiques ressources et même de guerriers aux super-pouvoirs pour vous défendre, ou attaquer au besoin ! Vous imaginez la puissance que vous possédez sans même le savoir et que vous essayez de tuer à petit feu ?!

Alors, ne trouveriez-vous pas un peu de motivation pour aller rendre visite à vos Personnages d’Ombres maintenant ?

Et puis c’est Halloween, la période où les Monstres et Méchant sont adulés, profitez-en! 🙂

2. Faire la moisson de ses Monstres et Méchants intérieurs

Eh oui, la fête des moissons ce n’est pas qu’à Disneyland, c’est parti pour la récolte et la rencontre de nos Personnages d’Ombre…

Alors comment s’y prendre ?

C’est un peu comme se mettre dans la peau d’un chercheur scientifique : en observant, en répertoriant, en explorant.

Dans un premier temps, vous allez donc mettre votre chapeau d’explorateur (si cela vous aide, pourquoi ne pas le faire en vrai ? 😉 ), puis vous allez vous observer, répertorier ce que vous allez trouver et explorer chacun de ces trésors.

Vous pouvez commencer par un premier petit pas : acheter un carnet qui sera votre outil de recherche. De préférence, prenez-le ou personnalisez-le de façon à ce que sa converture soit évocatrice pour vous.

Ensuite, vous allez repenser aux situations dans lesquelles vos Monstres et Méchants se sont manifestés malgré vous, et, s’il y en a, aux moments où ils se sont manifestés par votre volonté. C’est un peu comme si vous vous repassiez l’extrait de l’action. Un review.

Si le visualiser dans votre tête est trop difficile, vous pouvez soit l’écrire, soit vous amuser à faire l’exercice à deux ou à plusieurs et vous raconter à haute voix la(les) scène(s) en question. D’ailleurs cela peut être une idée d’activité amusante si vous fêtez Halloween entre amis, ou même en couple ou en famille !

Vous regardez/décrivez tout les détails de ce que vous avez fait, comment vous avez réagit par exemple : 1. J’ai fait ceci, 2. On m’a répondu ça et j’ai réagit comme ça, etc… Vous suivez le fil de l’histoire. Une fois que vous avez tous les éléments de la scène, vous pouvez caractériser le Méchant/Monstre qui s’est manifesté à ce moment-là et le personnifier. Le caractériser veut dire le qualifier : fourbe, puissant, dévastateur, cinglant, emprisonnant… Le personnifier veut dire en faire un personnage que vous pouvez facilement vous représenter dans votre tête et nommer. Cela peut être un personnage de film, de dessins animés, de BD, ou encore un animal imaginaire. L’intérêt de cela est de pouvoir facilement le désigner et le visualiser avec tout ce qu’il représente pour vous et l’invoquer en vous.

Une fois que vous l’avez fait pour un, vous pouvez recommencer pour en trouver d’autres ! C’est un peu comme jouer à Pokemon go en fait ! D’ailleurs en parlant de Pokemon go, vous pouvez pousser votre exploration encore plus loin en détaillant les pouvoirs « maléfiques » de chacun de vos Monstres et Méchants par exemple avec des points d’attaque pour symboliser leur puissance, des points de fourberie, de stratégie, de déguisement en gentil etc… Tout ce qui vous permettra de vraiment bien les connaitre pour ensuite bien les utiliser au moment où vous en aurez besoin.

Vous pouvez par exemple avoir :

  • un Cruella (attaque 3, fourberie 7, stratégie 2, déguisement 0),
  • un Voldemort (attaque 7, fourberie 3, stratégie 6, déguisement 5),
  • un Loki (attaque 6, fourberie 8, stratégie 4, déguisement 4),
  • une Pieuvre géante (attaque 9, fourberie 1, stratégie 0, déguisement 3),
  • Léon le Caméléon (attaque 2, fourberie 5, stratégie 2, déguisement 9)…

3. Utiliser vos monstres et méchant au quotidien

Dans vos situations de vie de tous les jours, vous rencontrez certainement d’autres Monstres et Méchants, qui sont manifestés consciemment ou inconsciemment par les personnes dont ils sont sont l’hôte.

La première chose à faire, est de vous en rendre compte. Voici quelques signaux de base : vous vous sentez mal à l’aise, vous essayez de vous faire tout(e) petit(e), d’un coup vous régressez en âge vous avez l’impression d’être un petit enfant qu’on gronde, vous avez envie de vous cacher, peut-être même de pleurer, vous avez l’impression que vous ne valez plus rien, ou encore vous sentez que ça commence à bouillonner en vous… En général ce sont de bon indicateurs que vous êtes en train de recevoir une (ou plusieurs) attaques. Bien sûr plus vous serez à l’écoute de ces signaux, plus vous trouverez de la finesse dans vos détecteurs.

Une fois que vous avez déterminé que vous êtes attaqué, au lieu d’attendre de ne plus en pouvoir et qu’un de vos monstres sorte en mode free-style de lui-même sans avoir été missionné par vous, maître(sse) des lieux, ou encore de vous retrouver vidé sans énergie et sans plus rien à quoi vous raccrocher, choisissez le Monstre ou Méchant qui vous parait le plus approprié par rapport à la situation.

Dans un premier temps, commencez par l’invoquer en vous, ce qui veut dire, le désigner, vous l’imager, ressentir son énergie, sa puissance et ses trait de personnalité prendre place en vous (d’où l’utilité de les étudier minutieusement). A ce stade il n’a pas de droit d’action mais un droit de présence ce qui va impacter votre posture, votre regard et l’énergie que vous dégagez et donc, en conséquence, l’attitude de la personne en face de vous.

Si cela ne semble pas suffire, vous avez la possibilité de lui demander d’agir, en lui indiquant dans quelles proportions et dans quel but. L’idée n’étant pas d’anéantir la personne en face gratuitement, mais de stopper net ses attaques et toute envie résiduelle de recommencer.

Une fois l’objectif atteint (ou pas, un peu d’entrainement peut-être nécessaire), remerciez votre personnage d’ombre et offrez-lui une récompense s’il vous le demande. Et je ne rigole pas ! Il y a de fortes chances qu’après avoir agit de la sorte vous ressentiez un espèce de joie, de fierté d’avoir manifesté cette puissance et que vous ayez envie de quelque chose qui célèbre ce que vous venez de faire. Cela peut être n’importe quoi : un gâteau, un vêtement, une clef usb avec un personnage, un bain, écouter une musique… Offrez-le vous et en l’occurrence offrez-le à la part de vous qui a déployé son énergie à votre service, elle le mérite bien, non ?

Après cela, faites repasser le personnage d’ombre que vous aviez missionné au second plan, avec les autres. C’est un peu comme si vous étiez le maître de la scène, vous avez demandé à un intervenant de monter vous rejoindre pour vous appuyer, il l’a fait, vous l’avez remercié, vous le faite maintenant redescendre.

Mes dernières p’tites notes

  • Sachez que quelque soit la puissance dévastatrice que vous manifestez, tout ce que vous attaquez, c’est l’égo de l’autre, non son être profond, personne n’a la capacité de faire cela. Ce qui veut dire, oh bonne nouvelle, que si vous subissez des attaques, ou que vous en avez subit par le passé et que vous avez (eu) l’impression d’être dévasté, ce n’est que votre égo qui l’a été, non votre être profond,
  • Si vous voulez vous entrainer à utiliser vos monstres et méchants, comme dans Pokemon go, choisissez bien votre arène, il serait dommage de vous entrainer sur des gens que vous aimez particulièrement, car même si vous ne touchez que leurs égos, il faudra en assumer les conséquences qui peuvent être bien peu plaisantes,
  • Observez les gens de votre entourage, ou que vous rencontrez, vous pourrez découvrir certains de leurs Monstres et Méchants, par conséquent développer vos capteurs d’attaque mais aussi vérifier si en vous vous n’auriez pas un Personnage d’Ombre de ce genre, ce qui vous permettra d’enrichir votre carnet de Personnages d’Ombres intérieur !
  • Le fait de laisser une vraie place en vous et d’intervention à vos Monstres et Méchants vous permettra d’éviter de plus en plus leur passage en force et le fait qu’ils surgissent malgré vous, car ils n’auront plus besoin de cela pour s’exprimer, bonne nouvelle non ? 🙂
  • Halloween, c’est l’une de ces fêtes où on peut facilement s’amuser à se déguiser, profitez-en pour revêtir le costume d’un ou plusieurs de vos Personnages d’Ombre, que ce soit de façon extérieur (vêtements) ou intérieur comme je vous le propose ici dans mon article sur Mardi Gras

Que pensez-vous de cette idée ?
Votre façon de voir vos ombres à t-elle évolué ?
Dites-le moi dans un commentaire !

embrassez-vos-ombres-pour-halloween-lesaventuresdejulie-com

Crédits photos : lesaventuresdejulie.com, Giphy

Déposer un commentaire