Nouvelle Zélande, la grande aventure ! Journal de bord en ligne…

Julie - 1 juin 2020

Stress, angoisse, peur panique : 4 astuces Magiques pour rétablir l’équilibre émotionnel

Julie - 1 juin 2020

La Magie de la distillation des plantes et des diverses méthodes d’extraction de leurs huiles essentielles

Julie - 1 juin 2020
Voyage - Nouvelle Zélande - Journal de bord - Polarsteps - lesaventuresdejulie.com
Distilation des plantes et huiles essentielles - lesaventuresdejulie.com

Comme vous le savez, je suis une passionnée du fonctionnement des choses et une grande fan du bien être au naturel, notamment avec les huiles essentielles de haute qualité (label CPTG) et une curieuse invétérée.

Je met cette curiosité à votre profit en vous expliquant, dans mes articles, les informations que je suis allée chercher et aujourd’hui je vous amène à la découverte des différents procédés de distillation des plantes…

Ma p’tite anecdote

Aaaah la distillation des plantes…

Lorsque je pense à ce procédé, je m’imagine tout de suite avec un feu, un chaudron, des plantes de toutes les couleurs aux parfums exaltants autour de moi et un chapeau pointu sur la tête en train de touiller mon chaudron. 🧙‍♀️

Comme vous le voyez, rien que d’y penser, cela attise mon amusement et cette Magie intérieure.

Mais comme vous le verrez également par la suite, si je voulais produire ma propre huile essentielle, je devrais me procurer bien plus qu’un chaudron et un feu !

Tout d’abord il me faudrait un chaudron à fermeture étanche, pour le mettre sous pression (ah bah oui, ça fait tout de même diminuer le temps de distillation d’un quart tout en gardant toute la haute qualité des molécules quand c’est bien fait, c’est tout de même pas négligeable !).

Il me faudrait aussi un alambic, une cuve de récupération, un bon thermomètre et une connaissance des plantes et des températures de volatilité de leurs composants sur le bout des doigts (enfin dans la tête c’est quand même plus pratique vu le nombre de fois où on se lave les mains en ce moment ^^) 👩‍🔬

Bref, je crois que ce n’est pas demain que je fabriquerais ma propre huile essentielle dans mon chaudron, en revanche, peut-être que j’irais bientôt rendre visite à des producteurs dōTERRA qui sait ! 🤗🤞

Vous voulez en savoir plus ?

C’est parti pour * l’explication Magique ! *

1. Définition…

Qu’est-ce qu’une huile essentielle ?

« Composé aromatique volatile d’une plante »

« Petites molécules qui donnent aux plantes leur arôme (parfum) »

« De façon simplifiée, c’est le système immunitaire de la plante »

Définition distillation

« Séparation physique du matériel végétal et du matériel aromatique d’une plante (fleur, tige, bois, résine, racines, feuilles, graines…) »

« Séparer une substance en ses composants en fonction de leurs points d’ébullition ou le leur volatilité. »

2. Les méthodes de distillation/extraction les plus courantes

Distillation vapeur

Principe de la distillation à chaud :

Cette distillation se fait en mettant du matériel végétal dans une machine contenant de l’eau, fermée et sous pression. L’eau est chauffée et c’est cette chaleur qui va libérer les composés aromatiques de la plante.

Ces composés aromatiques étant « volatiles », ils passent alors à l’état gazeux et se mélangent à la vapeur d’eau.

Tout ce gaz, ces vapeurs passent alors dans un tuyau où elles refroidissent, ce qui les ramène à l’état liquide. Elles arrivent alors dans une cuve, où naturellement, l’eau et l’huile essentielle se séparent (et oui, les huiles essentielles ne se dissolvent pas dans l’eau !). Généralement les huiles essentielles flottent au dessus de l’eau car elles sont moins « lourdes » que celle-ci même si certaines font exception comme la cannelle, le clou de girofle et la gaulthérie.

Il ne reste plus qu’à les récupérer séparément !

Différence entre distillation à la vapeur et distillation par hydrolisation :

La grande différence entre ces deux distillation est l’endroit où on place la plante dans la machine à distiller.

Dans le cas de la distillation à la vapeur, la plante est placée au-dessus de l’eau, de sorte qu’elle ne soit pas en contact direct avec elle, mais seulement avec sa vapeur.

Dans le cas de la distillation par hydrolisation, la plante est placée dans la cuve d’eau.

La distillation à la vapeur est celle qui est le plus couramment utilisée. Néanmoins, dans le cas de la distillation de résines comme l’encens ou la myrrhe, la vapeur d’eau n’est pas assez puissante pour la pénétrer, c’est pourquoi on utilise la distillation par hydrolisation dans ces cas.

Distillation par hydrolisation - encens - lesaventuresdejulie.com

À quoi faut-il faire particulièrement attention dans une distillation à chaud ?

La distillation est une vraie science lorsqu’on veut la pratiquer de manière à obtenir un résultat optimal d’efficacité.

Lors d’une distillation à chaud, il faut faire attention tout particulièrement à 3 choses (outre la qualité de la plante elle-même bien sûr) :

🌿 La chaleur :

La température de la distillation à chaud diffère en fonction de la plante travaillée. Généralement les températures de distillation à la vapeur oscillent entre 60°C et 100°C.

Un bon distillateur n’est pas qu’un manutentionnaire, c’est un spécialiste qui connaît les températures optimales de distillation de chaque plante, pour en tirer le meilleur.

🌿 La pression :

La pression est également un élément à contrôler tout particulièrement au même titre que la chaleur. Elle varie également en fonction de la plante dont on veut extraire l’huile essentielle.

En effet, si on applique trop peu de pression, cela ne sera pas suffisant pour libérer les molécules volatiles. Si on applique au contraire trop de pression, on risque de détruire la plante ou encore de modifier les composants de l’huile essentielle.

🌿 Le temps de distillation :

Chaque plante à ses besoins uniques tant en terme de chaleur, que de pression, mais aussi de temps pour pouvoir en extraire toutes les molécules qui sont volatiles certes, mais pas toutes aussi rapidement les unes que les autres car certaines molécules sont plus lourdes que d’autres.

Ce temps de distillation peu aller de quelques heures à plus d’une journée.

Par exemple : l’huile essentielle de lavande peut être distillée en 2h alors que les huiles essentielles de bois, qui ont généralement les temps de distillation les plus long, nécessitent jusqu’à 36h ou plus pour une distillation complète et avoir la totalité de leurs propriétés Magiques naturelles.

Distillation multiple/fractionnée

Principe de la distillation fractionnée :

La distillation fractionnée est une méthode d’extraction où on séquence la récupération de l’huile essentielle.

En effet, les composés volatiles d’une huile essentielle s’évaporent à différentes vitesses, ce qui permet de les isoler à des visées de propriétés spécifiques du fait de leur composition chimique différente.

Généralement ce procédé est utilisé dans des buts spécifiques, notamment pour la création de parfums, de savons et autres produits cosmétiques.

Distillation à froid ou expression

Pour qu’elle type de plantes est utilisée cette méthode ?

Elle est principalement utilisée pour les agrumes car les huiles essentielles d’agrumes se situent dans leur peau (leur zeste).

Principe de la distillation par expression :

La distillation par expression est assez simple. Enfin, le principe est simple 😉

L’idée générale est d’extraire l’huile essentielle qui se trouve dans la peau de l’agrume.

Il existe pour cela différentes techniques manuelles ancestrales ainsi que des machines spécifiques.

Certaines machines pressent complètement le citron et sa peau, puis séparent le jus de l’huile essentielle par centrifugeuse.

D’autres extraient l’écorce du fruit avant de la presser.

D’autres encore mettent le fruit entier dans une machine qui va s’occuper uniquement de sa peau en les faisant rouler sur des cylindres qui la percent pour faire sortir l’huile essentielle. Vient ensuite un rinçage par vaporisation à l’eau pour enfin passer par une étape de filtrage (mécanique = non chimique) puis un passage à la centrifugeuse pour ne récupérer que l’huile essentielle.

Pourquoi l’expression est généralement plus utilisée que la distillation à chaud pour les agrumes ?

On peut extraire les huiles essentielles d’agrumes des deux manières, néanmoins, le résultat sera légèrement différent.

🍋 Un accès aux composés volatils plus lourds de l’agrume :

L’extraction de l’huile essentielle par expression étant un processus physique, mécanique, il permet de récupérer des composés plus lourds que dans le cas de la distillation à la vapeur comme la furocoumarines (une molécule qui produit une réaction chimique si elle est exposée aux UV appelée photosensibilité. Attention à ne pas s’exposer au soleil pendant 12h après avoir utilisé des huiles essentielles d’agrumes sur la peau !).

🍋 Une couleur différente :

Par exemple, l’huile essentielle d’orange obtenue par expression sera légèrement teintée, car elle contient un peu des pigments de l’orange. L’huile essentielle d’orange obtenue par distillation à la vapeur sera claire.

🍋 Parfum :

L’extraction par expression donne des huiles essentielles aux parfums puissants, qui sentent à s’y méprendre au parfum du fruit avec leur côté acidulé. La distillation à la vapeur quant à elle donne un parfum légèrement plus doux et sucré.

🍋 Composition chimique :

L’huile essentielle obtenue par distillation à la vapeur fait passer les composés volatils par la chaleur, ce qui peut amener quelques transformations moléculaires mineures, même lorsqu’on sait parfaitement gérer la température du distillateur.

3. Autres méthodes de distillation

Extraction par solvants – Les absolus

Les extractions par solvant sont plus rarement utilisées et réservées pour les matières végétales délicates et trop fragiles, comme les pétales de fleurs, pour supporter le traitement par distillation à la vapeur.

C’est le cas notamment de certaines huiles essentielles de jasmin, mais aussi de rose (même si dans le cas de la rose on peut trouver également de l’huile essentielle par procédé vapeur)

🌸 Qu’est-ce qu’un solvant ?

Un solvant est une substance qui peut dissoudre d’autres substances. Exemples : l’alcool, le méthanol, l’éthanol…

🌸 Principe :

Le procédé est quelque peu complexe. Pour expliquer simplement, la matière végétale est « rincée » avec un solvant, puis filtrée pour enlever les résidus de plante. Cela donne une substance cireuse appelée « béton ». Ce béton est ensuite traité avec un autre solvant. L’évaporation du solvant se fait en réduisant la pression dans l’équipement. Ce qui reste est appelé un absolu.

🌸 Différences entre un absolu et une huile essentielle :

Les huiles essentielles sont des composés aromatiques volatils extraits d’une plante. Un absolu est similaire aux huiles essentielles mais il est obtenu par un processus différent.

Les absolus sont différents des huiles essentielles car ils contiennent généralement des composés aromatiques et non-aromatiques. Ils le sont également car une partie du solvant reste dans leur composition finale, alors que l’huile essentielle, lorsqu’elle est réellement pure, ne contient aucun solvant.

Extraction au dioxyde de carbone

Ou extraction de fluide supercritique.

🌼 Les avantages de l’extraction par CO2 :

Le CO2 est, à sa manière Magique car, à températures et pression relativement basse, il possède à la fois les propriétés d’un gaz et d’un liquide.

Grâce à cela, on peut extraire les particules aromatiques volatiles qui sont plus sensibles à la chaleur. Mais ce n’est pas tout !

L’extraction par CO2 est une façon de faire réellement propre. Pourquoi ? Tout d’abord, parce qu’elle ne laisse aucun résidu de solvant dans le produit final, ce qui veut dire qu’on obtient une huile essentielle, non un absolu. En plus, le CO2 utilisé est réutilisable ! Cela veut dire qu’on le récupère en fin de processus pour le réutiliser sur un autre lot de plantes.

L’extraction par CO2 protège la structure chimique des composés volatils en les empêchant de changer pendant le processus d’extraction. Il permet également d’obtenir des molécules aromatiques plus lourdes qui pourraient autrement être laissées de côté (par exemple : les diterpènes dans l’encens). L’huile essentielle obtenue est hautement concentrée et sent vraiment la plante d’origine.

En résumé, cette extraction permet d’obtenir des huiles propres, plus complexes, plus proches de la composition naturelle de la plante. Le seul point noir : l’équipement nécéssaire pour ce type d’extraction est cher. Néanmoins le processus serait assez rapide et efficace et produirait souvent des rendements plus élevés que la distillation à la vapeur.

🌼 Principe :

Le CO2 utilisé est chauffé (basse températures) et mis sous une certaine pression. Une fois dans ces conditions, il joue le rôle de solvant (substance qui peut dissoudre d’autres substances).

Ce CO2 liquide est ensuite mit en présence de la plante. Et voilà, cela extrait l’huile essentielle ! Il ne reste maintenant plus qu’à enlever la matière végétale, filtrer le mélange obtenu. On peut ensuite couper la chaleur et la pression ce qui a pour conséquences de retransformer le CO2 en gaz, donc, il s’évapore et se retire du liquide pour ne laisser que l’huile essentielle.

Le CO2 est alors capturé pour être utilisé sur le lot suivant.

Enfleurage

C’est l’une des méthodes les plus anciennes que nous connaissons.

Elle a été utilisée pour extraire des composés aromatiques avant même d’inventer la distillation. C’était le cas du parfumeur de Cléopâtre.

L’enfleurage permet de mettre en évidence la nature liposoluble des composés aromatiques volatils. Si quelque chose est soluble dans les lipides, cela veut dire qu’il se dissout dans les graisses.

🌺 Principe :

Avec l’enfleurage, la matière végétale est piquée dans une graisse animale ou végétale puis broyée et pressée avec cette matière grasse.

Les composés liposolubles, c’est à dire, l’huile essentielle de la plante, se dissolvent dans la graisse. Après avoir pressé les matières végétales, on se retrouve avec un mélange cireux/graisseux appelé pommade d’enfleurage.

La pommade est ensuite traité avec du solvant par deux fois. Généralement dans un premier temps avec de l’hexane pour séparer la graisse de l’huile essentielle. Le deuxième « lavage » se fait avec généralement avec de l’alcool.

🌺 Les particularités :

En fin de compte, on se retrouve avec un absolu. Mais un absolu pas vraiment propre. L’enfleurage produit des produits impurs et n’est donc pas considéré comme une méthode acceptable pour produire des extraits botaniques de qualité thérapeutique.

Ils existe beaucoup de méthodes pour extraire l’huile essentielle qui sont bien plus efficaces. Ce n’est donc pas si pertinent aujourd’hui d’utiliser celle-ci.

Mes dernières p’tites notes…

Arrivés à ce stade de votre lecture, vous vous demandez peut être :

👉 Qu’elle est la meilleure méthode d’extraction des huiles essentielles ?

Tout d’abord il faut noter que cela dépend du résultat que vous voulez obtenir et surtout ce pour quoi vous voulez l’utiliser.

Si votre souhait est d’en faire un parfum, les absolus, les huiles essentielles obtenues par expression et par CO2 seront les plus adaptées car elles produisent les arômes les plus authentiques.

Mais lorsqu’il s’agit de les utiliser pour leur propriétés bien-être, ce qui compte est d’obtenir des huiles essentielles ayant le rapport optimal de molécules volatiles clefs, et la plus grande pureté. Les distillations à chaud et par expression sont généralement privilégiés même si les absolus sont toujours utilisé pour certaines fleurs.

👉 Y a t’il d’autres choses auxquelles il faut faire attention ?

Oui. Outre la technique d’extraction, il est important de noter également que la plante dont on extrait l’huile essentielle doit être exempte de pesticides.

Si la matière végétale a été pulvérisée avec des pesticides, les solvants ont tendance à transporter et concentrer ces pesticides dans le produit final. Ce n’est évidemment pas une bonne chose ! Mais nous reparlerons de la qualité des huiles essentielles et des tests pour s’en assurer dans un prochain article. 😉

👉 Pour conclure :

En fin de compte, il est important que l’extraction d’une huile essentielle soient soigneusement étudiée et évaluée par des scientifiques qualifiés et les professionnels de la santé pour chaque plante afin de déterminer la meilleure méthode d’extraction.

Vous avez des questions ?

Posez-les moi juste en-dessous !

Je vous répondrais avec plaisir 🙂


Vous êtes à la recherches d’huiles essentielles Pures et de haute qualité ? Mon équipe et moi-même pouvons vous conseiller !

Comment souhaitez-vous les découvrir ?


Sources : principalement la formation dōTERRA Specialist, diverses lectures complémentaires sur internet

Crédits photos : Pixabay

Déposer un commentaire

En confirmant l’envoi de ce commentaire sur le site lesaventuresdejulie.com j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Si je demande à être informé(e) des prochains commentaires de cet article, je recevrais des emails qui m’informeront de ceux-ci. Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l'utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de confidentialité.