Jeu concours – Venez fêter la première année de Magie du blog !

Julie - 1 novembre 2015

Dire stop, et si c’était Magique ?

Julie - 1 novembre 2015

Dis Julie, c’est quoi pour toi la Magie ?

Julie - 1 novembre 2015
JEU CONCOURS - Venez fêter la première année de Magie du blog lesaventuresdejulie.com !
Dire stop, et si c'était Magique ?
Dis Julie, c'est quoi pour toi la Magie - lesaventuresdejulie.com

Eh oui, c’est vrai, je vous parle de magie, de merveilleux depuis un peu plus d’un an maintenant. Je vous ai donné mes pistes, mes astuces, mes chemins qui activent ma magie intérieur, j’ai même questionné d’autres personnes à ce sujet. Il est temps maintenant que je vous en dise plus…

Ma p’tite anecdote

Comme je vous le dit dans ma présentation « Qui suis-je ? », la Magie existe chez moi depuis l’enfance et s’est pour beaucoup matérialisé à cette époque dans les dessins animés Disney. En les regardant, j’avais l’impression de passer d’un monde gris à un monde en couleurs, plein de fantaisies, de possibilités…

A ce moment de ma vie, je me disais que la seule façon d’y accéder était de vivre dans ces histoires, que cela n’existait nulle part ailleurs.

Eh puis j’ai finis par découvrir, bien plus tard qu’en fait c’était faux, que la Magie existait aussi autre part… à l’intérieur de moi. Je me rends compte maintenant que ces contes étaient (et sont toujours) pour moi une façon de réactiver ma Magie intérieure, de renforcer ma flamme, un peu comme lorsqu’on met du bois dans un feu…

Vous voulez en savoir plus ?
C’est parti pour *mon explication magique* !

C'est parti pour l'explication magique - Les aventures de Julie - C'est quoi la Magie

1. La Magie, monde réel ou imaginaire ?

Ce que pensent souvent les gens

Il arrive assez souvent que les gens s’imaginent que je vis dans un monde à part, chez « les Bisounours », ou « Au pays de Candy ». Un peu comme si vivre avec Magie voulait dire « se couper du monde réel pour vivre dans l’imaginaire » avec une espèce de grande naïveté (au sens négatif du terme). Lorsqu’on me dit cela, outre l’aspect potentiellement négatif de la chose ou encore la vision d’une femme farfelue qu’on peu avoir de moi, cela me donne surtout l’impression que ces personnes pensent que la vraie vie ne peut pas être Magique. Qu’elle est forcée d’être en noir et blanc et qu’il nous est impossible d’y mettre nos couleurs, ou encore de percevoir les couleurs subtiles de ce monde et des autres personnes le peuplant.

Ma vision 

Ma vision de la vie avec Magie, ou de la Magie de la vie est au contraire bien sur terre et bien dans la réalité. Elle ne nécessite ni de changer de métier, d’activité, de famille ou encore de déménager dans un monde idéal avec des gens idéaux. Au contraire, c’est dans ce monde imparfait que cette Magie peut prendre son ampleur, et qu’elle est d’autant plus puissante.

Comment faire pour vivre avec Magie ?

Eh bien pour moi c’est autant une histoire d’action, de posture, et de vue sur les choses au quotidien.

J’ai consacré d’ailleurs à ce sujet un livret que j’offre pour toute inscription à la newsletter du blog. Il s’intitule : « 3 clefs pour amener un souffle de Magie dans votre quotidien ». Vous trouverez la boîte d’inscription sur votre droite depuis un ordinateur, ou en tout bas de base si vous êtes sur un smartphone ou une tablette

2. Pourquoi vouloir vivre une vie Magique ?

Qu’est-ce que cela m’apporte ?

Des émotions et sensations plaisantes

Hum… Tout d’abord, une grande joie, et une confiance en la Vie. Cela m’amène du plaisir, de la surprise, de l’émerveillement, un pétillement intérieur et une espèce d’excitation calme autour de « quelles vont être mes découvertes du jour ? » me donnant la sensation d’être une aventurière de la Vie. C’est comme si tout devenait plus intense, plus Vivant, plus beau. 🙂

Une grande responsabilité personnelle

Cela m’amène aussi à être encore plus responsable de moi, de mes émotions, de mon bonheur. Pourquoi ? Eh bien parce que je suis la seule à pouvoir gérer de ma propre Magie, eh oui sa source est à l’intérieur de moi, je dirais même que sa source est moi. Aucun élément extérieur tant humain qu’autre ne peut le faire à ma place. En revanche, ils peuvent la stimuler, et en apprenant à mieux me connaître, je peux jouer avec ces éléments extérieurs pour entretenir ma flamme Magique et même la faire grandir.

De la simplicité

Cette Magie me ramène aussi à la simplicité. Car pour moi la Magie ne réside pas que dans les choses extraordinaires. Je dirais même qu’elle est encore plus dans des petites choses du quotidien, encore faut-il y prêter attention. C’est un petit peu comme trouver la porte secrète de sa sensibilité à cette énergie pétillante.

3. Avec la Magie, plus de coup dur ?

Plus de tristesse ou encore de peur ?

Au risque de casser un mythe, ma réponse est non. D’ailleurs, même les contes de fée le montrent, la Magie n’empêche pas les coups durs, les déceptions, les peurs ou les pleurs. En revanche elle est d’une grande aide pour les surmonter.

Je dirais même que cela va encore plus loin. En rencontrant ces difficultés, même parfois en plongeant dans ses profondeurs sombres, on peut trouver de nouvelles sources de Magie. Comme si cela permettait d’aller chercher ces cristaux de poussières de fée cachées en nous.

Et puis comme toute chose, sans un opposé, la Magie ne peut pas exister ! Si nous vivions dans un monde tout beau tout rose, ce que nous trouvons Magique ici, serait tout simplement banal là-bas. Rien ne peut exister sans son opposé. Sans bas, il n’y a pas de haut, sans froid il n’y a pas de chaud, etc…

Mes dernières p’tites notes

Dans mon article précédent « Jeu concours – Venez fêter la première année de Magie du blog », je vous demandais de me raconter votre histoire Magique pour participer. Je trouvais donc juste de me prêter à ce petit jeu.

Je vous propose ici quatre de mes anecdotes Magiques récentes. Pour les lire, il vous suffit de cliquer sur leur titre, l’histoire apparaîtra comme par enchantement 😉

Histoire de danse

J’ai rejoint une amie dans un centre commercial en plein air autour de Lyon pour que l’on passe un moment ensemble. C’était en fin d’après-midi. Nous avons passé un très bon moment, tellement bon qu’on avait pas envie de rentrer chez nous tout de suite, nous sommes donc allées manger ensemble, dans un petit restaurant du coin. En ressortant, nous nous sommes baladées dans la grande allée du centre commercial. Il faisait nuit, il n’y avait pratiquement plus personne et il y avait ces petites lumières qui brillaient au-dessus de nous en changeant de couleur. Je les adore, elles me donnent l’impression d’avoir un ciel Magique au-dessus de la tête. Il y avait également de la musique, plutôt dynamique, qui me donnait envie de bouger, de danser. Ce qui m’a amené à dire sur le ton de la rigolade à mon amie : « Oh ça me donne envie de danser ! » ce à quoi elle me répond quelque chose de ce genre « Eh bien pourquoi tu ne danse pas ? ».

Hum… Bonne question. Il se trouve que justement j’ai cette envie, même ce rêve depuis enfant, d’un jour oser danser en pleine rue. Pas pour me mettre en avant, mais juste pour suivre cette envie et le faire pour moi, même si je suis exposée à la vue de tous. Alors pourquoi je ne danserais pas ? Un grand débat intérieur a commencé entre envie, peur et « oh quand même ça ne se fait pas ». Quelques minutes plus tard je décidais finalement que oui, je danserais, mais… je laisserais d’abord passer ce couple qui se baladait, histoire qu’ils ne soient plus en face de moi. Le couple passé, je me suis mise à danser. Les sensations étaient géniales : un mélange entre joie, appréhension, centrage, peur, plaisir… Au final, j’ai dansé bien plus longtemps que ce que j’avais imaginé au départ. Je suis repartie avec une énergie nouvelle, fière d’avoir osé, contente d’avoir vécu aussi pleinement que possible ce moment qui pour moi était exceptionnel et avec l’envie de recommancer un jour… et peut-être même d’oser encore plus

Une feuille d’automne

Je marchais dans la rue, je devais aller ou revenir d’une course, d’un rendez-vous, je ne saurais plus dire. J’étais dans mes pensées, et pas spécialement de bonne humeur. Bref. Il se trouve que je marchais sous des arbres. Leurs feuilles étaient encore vertes virant un peu sur le jaune, mais il y en avait déjà pas mal par terre. J’avançais d’un pas assez rythmé. Des feuilles tombaient délicatement autour de moi, oscillant d’un côté à l’autre. Je regardais presque sans voir l’une de ces feuilles, elle était devant moi, certainement à un mètre ou deux lorsque je l’ai vu. Tout en continuant d’avancer à la même allure je suivais son chemin dans les airs, jusqu’à ce que…
… elle atterrisse dans ma poche de manteau. Je n’avais fait aucun geste pour favoriser ce résultat, j’avais juste marché les mains dans les poches. Quelle était la probabilité pour que cela arrive ? Infime ça c’est sûr. Je me suis arrêté une seconde, scotchée. J’ai sorti la feuille de ma poche, l’ai regardé, puis je me suis retournée vers l’arbre, l’ai remercié et je suis repartie avec un grand sourire qi m’a accompagné le reste de ma journée.

La puissance d'un regard

Un après-midi, je devais allée en ville. Je me suis donc mise en route et je suis montée dans le bus. J’étais assise tranquillement à l’une de ces places dans les bus électriques Lyonnais qui sont plus larges que les autres. Il y en avait 3 comme ça les unes derrière les autres toutes occupées. Quelques arrêts plus tard un homme plutôt jeune, avec une grande canette de bière à la main monte également. Il paraissait bien éméché mais pas dangereux pour autant. J’étais donc en « mode veille sécurité » sans pour autant lui prêter plus d’attention que cela. Je vois du coin de l’œil qu’il se dirige vers le siège occupé devant moi et puis je ne sais pas exactement ce qui se passe, mais quoi qu’il en soit il comprend que cette place est pour une seule personne et qu’elle est déjà occupée.

Apparemment surpris et mécontent, il se met à parler très fort sur un ton humoristique-dénonciateur-provocateur avec des propos de ce genre « Ah oui, c’est comme ça maintenant dans les bus », « ah c’est du beau ! » destinés à tous mais le visage tourné vers la femme du siège… J’étais toujours en veille mais pas impliquée dans le débat. Puis il dit toujours sur le même ton « eh bien j’espère que vous payez un abonnement au moins pour prendre des grandes places comme ça, hein », de la il se tourne vers moi et me répète la même chose.

Personnellement je n’avais pas envie de parler, de tergiverser, de me justifier ni même me faire embêter. Je n’avais rien à répondre à cela parce qu’à mon sens il n’y avait rien à répondre ni à ses propos, ni à son attitude. J’ai donc fait la seule chose qui m’est venu à ce moment là sans même réfléchir : je l’ai regardé droit dans les yeux. Mon regard n’était absolument pas agressif, je l’ai senti seulement vrai et ferme dans ma posture intérieur « il n’y a aucune place en moi pour qu’on vienne m’embêter, et il est juste hors de question de laisser quiconque entrer dans mon espace ». Ce moment ou nos regards se sont soutenus ma paru très long et il me demandait d’être pleinement présente. Dans la réalité, ce regard a du durer 30 secondes maximum. Et puis d’un coup, cet homme a changé d’attitude. Il a bredouillé calmement un « heu… excusez-moi cela ne me regarde pas… », a détourné le regard, et s’est éloigné sans rien dire. Il est descendu deux arrêts plus tard sans plus dire un mot à qui que ce soit.

J’étais bluffée de la puissance qu’un simple regard peut avoir…

Une réduction surprise

Je suis abonnée chez France Loisir, la boutique de livres. Il y a quelques temps j’ai reçu un bon cadeau de 5€ par mail. Je l’ai imprimé, me suis présentée en boutique et je m’en suis servi pour faire un achat.

Une semaine plus tard, en navigant sur leur site internet, je vois la suite de l’une de mes séries de BD en promotion. Je me dit que cela veut certainement dire qu’il n’y a plus beaucoup d’exemplaires (elle n’était déjà plus vendue en boutique), et qu’il faudrait donc que je me dépêche si je veux l’avoir. De l’autre côté cela m’embêtait un peu parce que j’avais déjà fait un achat et que ce n’était pas à cet endroit qu’il était le plus important que je dirige mon argent. Mais bon, en même temps, si je ne le faisais pas maintenant, ma BD ne serait plus disponible chez eux et je ne la trouverais que plus cher dans une librairie traditionnelle. Eh puis, j’avais vraiment envie de connaitre la suite de l’histoire…

Je me décidais donc à faire ma dépense. Je clique sur l’article, je vais dans mon panier, clique pour régler, et là, qu’est-ce que je vois ? Le même bon cadeau de 5€ ! Et je vous le dis tout de suite, je n’en avais pas reçu d’autre entre temps. Je vérifie en actualisant la page qu’il ne disparait pas, eh bien non. Ma BD ne m’a finalement presque rien coûté ! C’était juste génial, ça tombait à pic. Je me suis vraiment dit que la vie était merveilleuse et que si on était prêt à s’ouvrir à elle et à sa magie, elle nous le rendait bien. 😀

Et pour vous, c’est quoi la Magie ?
Dites-le moi en commentaire !

Et pour vous c'est quoi la magie - Les aventures de Julie

 

Décembre 2016 :

=> Vous voulez en savoir plus sur ma façon de voir et de concevoir la Magie dans mon quotidien ?

=> Téléchargez mon livret cadeau en remplissant le formulaire plus haut dans la colonne de droite de la page :

formulaire-livret-cadeau- comment mettre de la Magie dans son quotidien - lesaventuresdejulie.com

Crédit photos : Vitaliy Krasovskiy, Ritzybee blog, Amanda Mabel

#lesaventuresdejulie, #aventure, #magie, #histoires, #histoiresmagiques, #magiedelavie, #vie

EnregistrerEnregistrer

3 commentaires

  1. Super ton article ! Il m’a beaucoup plu 🙂 En particulier l’histoire de la feuille d’automne. Les feuilles virevoltantes font partie pour moi de ces détails qui font la magnificence de ce monde. Je trouve ça super le pouvoir que ces petits éléments ont pour nous amener à apprécier l’instant présent 🙂

  2. Hello Julie,

    J’adore cette philosophie. Faire entrer la magie dans sa vie est justement magique !
    Et tu as le courage de ne pas te laisser impressionner par la masse et de mener ta vie en fonction de ce que tu sais être bon pour toi. Et de toute évidence ça te réussit 🙂

    J’aime beaucoup les petites histoires que tu racontes à la fin car j’en ai une également. Une des souvenirs les plus marquants que j’ai de me vie est le sourire d’une inconnue sans raison. C’était il y a peut-être 3 ans et c’est encore clair comme de l’eau de roche dans mon esprit. Incroyable expérience.

    Au plaisir 🙂
    Dorian

  3. Bonjour *Nina* et *Dorian* !
    Déjà, merci pour vos commentaires !

    *Nina* : ta sensibilité me touche et à cet instant, m’imaginer au milieu de feuilles virevoltantes m’amène une étincelle d’espièglerie, merci. 😀

    *Dorian* : c’est toujours un chouette moment pour moi de lire tes commentaires, génial ton anecdote 🙂

    Joyeux week-end à vous, je vous souhaite de belles nouvelles expériences Magiques ! 😉

Déposer un commentaire