Dis Julie, c’est quoi pour toi la Magie ?

Julie - 28 novembre 2015

Créez votre nid d’amour, enchantez votre week-end !

Julie - 28 novembre 2015

Dire stop, et si c’était Magique ?

Julie - 28 novembre 2015
Dis Julie, c'est quoi pour toi la Magie - lesaventuresdejulie.com
Créez votre nid d'amour, enchantez votre week-end !
Dire stop, et si c'était Magique ?

Cela fait un petit peu plus d’un mois que je n’ai pas écris sur le blog… Peut-être même que cela vous a étonné, que vous vous demandiez où j’étais passé, ce que je faisais et pourquoi je n’étais pas plus autant présente… Eh bien aujourd’hui je répondrais entre autre à ces interrogations et je vous raconterais l’expérience que j’ai vécue, ainsi que son dénouement Magique…

Ma p’tite anecdote

Comme vous le savez, il y a environ un mois, je vous ai posté ma toute première vidéo à l’occasion de l’anniversaire du blog. Dans ce film, j’annonçais que je lançais un jeu concours et que les gagnant(e) auraient comme cadeau l’accès en avant-première à ma toute première formation en ligne sur le thème « Mes 3 grands piliers pour vivre un quotidien Magique ». Comme je vous le disais également j’avais besoin d’un peu de temps pour mettre en place cette toute nouvelle offre qui me demandais de déployer des moyens que je n’avais jamais utilisés jusqu’à présent.

La vie étant pleine de rebondissements, les choses ne se sont pas passées tout à fait comme prévu…

Vous êtes curieux(se) de connaître la suite ?
C’est parti pour *mon histoire magique* !

C'est parti pour mon histoire Magique - Dire stop, anecdote

1. Jeu concours et mise en place de la formation

Comme je vous le disais au-dessus dans mon anecdote, j’ai entrepris de mettre en place cette formation que je vous avais promise. C’était très excitant !

Pendant ce temps, les 10 jours de participation au jeu concours s’écoulaient, chaque jour je surveillais, et chaque jour je remarquais qu’aucune personne n’avait participé. Au début mon égo en a été quelque peu touché, avec des questionnements, auto-reproches, déception… Mais cette phase n’a pas duré longtemps. En effet, la Magie de la vie a fait que quelques jours après le début du concours, je recevais un email d’une amie qui me partageait une expérience assez similaire qu’elle avait vécu et l’orientation positive qu’elle avait trouvé à cela.

D’un coup je voyais tout différemment, je lâchais prise sur les résultats de ce concours, et constatais tout ce que ce lancement m’avait permis de déclencher. Entre autre : faire ma première vidéo et la poster sur internet, créer une nouvelle offre, mettre en place une interface de e-learning, etc… bref, tout un tas de choses que je n’aurais pas faite sans cela. Et puis je me suis aussi dit que s’il n’y avait pas de participants, eh bien je pourrais prendre un peu plus mon temps 😉 et peaufiner plus en profondeur les détails de ce projet. Les 10 jours du concours sont passés, et au final, il n’y a eu aucun participant… De mon côté je continuais toujours a avancer sur ma formation en ligne, en passant du mode sprint au mode endurance en quelque sorte.

2. Quand l’énergie s’enfuie…

En parallèle à tout cela, du côté de ma vie personnelle une situation délicate avait déjà émergé depuis environ un mois et demi. Jusqu’à présent je pouvais la « gérer » avec une part raisonnable de mon énergie, tout en en gardant le reste pour mon projet. Et puis cette situation s’est prolongée et a évoluée. Et la répartition de mes ressources aussi…

…C’est un petit peu comme si j’avais deux vases et un litre d’eau. Un vase pour la dite «situation délicate» et un autre pour mon projet. Le litre d’eau représentant ma capacité en investissement personnel global (Temps, Energie, Argent). Dans un premier temps, pour gérer le vase 1, j’avais besoin d’un tiers de mon eau et il me restait les deux autres tiers pour faire avancer la mise en place de la formation.

Mon projet a bien avancé, et j’ai commencé à avoir besoin de mettre un peu plus d’eau dans l’autre vase. Et puis petit à petit j’ai eu besoin de transvaser de plus en plus de liquide dans ce premier récipient. Ce qui me posait problème c’est que si je transvasais de mes ressources dédiés à mon projet à la «situation», forcément celui-ci se trouvait dans l’obligation de ralentir, et je n’étais pas d’accord avec ça. Je me retrouvais donc à être tiraillée de tous les bouts et j’essayais d’avancer tant bien que mal à une allure effrénée sur mon offre alors que je n’avais pas suffisamment de carburant dans le réservoir. Finalement je me suis sentie de plus en plus fatiguée et mon projet était de plus en plus difficile à soutenir…

3. De grands questionnements et un résultat Magique

J’ai passé du temps dans cette phase de tiraillement sans arriver à me décider sur la conduite la plus juste à suivre. Je me disais que j’avais pris du retard dans les délais que je m’étais posés pour le lancement de la formation, qu’en plus je n’écrivais plus d’articles, je voulais publier une seconde vidéo et je ne l’avais toujours pas fait, je m’en voulais de ne pas tenir les engagements que j’avais posé (une valeur très importante pour moi)…

Du coup à chaque fois que je voulais avancer sur mon projet, c’était un peu comme si j’y allais à reculons. Je me trouvais des tas d’excuses pour ne pas faire ce que j’avais à faire. Bref, je n’avançais que très difficilement et c’était très désagréable.

Finalement à un moment, je me suis décidée à me questionner plus sérieusement dans le but de décider de ma conduite dans les semaines à venir :

  • Est-ce que actuellement j’ai réellement l’énergie disponible pour soutenir mon projet et le mener à terme dans les délais que je me suis fixé ?

Non

  • Est-ce que ce sont mes peurs liées au fait de sortir ma première formation en ligne qui me bloquent ?

Non, même si effectivement j’ai certaines peurs du fait de faire quelque chose de complètement nouveau pour moi.

  • En quoi est-ce réellement grave que je ne tienne pas mes délais ?

Il n’y a pas eu de participants au jeu, donc pas de gagnants, je ne pénalise personne. Cela n’embête que moi et agace mon égo.

  • Si je me force à tenir mes délais, est-ce que je vais réellement produire quelque chose de la qualité que je souhaite ?

Je ne pense pas.

  • Si je ne clôture pas mon projet dans les délais que je me suis fixé, est-ce que cela veut dire que je vais abandonner complètement ce projet, est-ce que cela veut dire que je renonce ?

Absolument pas, je le finirais seulement plus tard que prévu.

  • Et si je m’autorise à me laisser du temps, à clôturer ce projet plus tard que prévu, qu’est-ce que ça me fait ?

La réponse à cette dernière question a été une merveilleuse découverte. En effet si je m’imaginais m’autoriser à prendre mon temps, à repousser les délais que je m’étais fixés, voir même faire un break sur la mise en place de ce projet, d’un coup c’était comme si je me libérais d’un grand poids, je ressentais un grand soulagement. Et ce qui est très drôle, surprenant et Magique, c’est que si je me projetais dans cette situation, d’un coup c’était comme si je retrouvais l’envie de poursuivre mes avancées. En fait, en arrêtant de me forcer à avancer, en m’autorisant à dire un vrai stop en accueillant mon besoin de temps, le pétillant et la joie liée à ce projet pouvait enfin revenir, en douceur et dans le respect de moi-même.

J’imagine que vous comprenez aisément quel a donc été mon choix ! 🙂

Mes dernières p’tites notes

Eh bien aujourd’hui je n’aurais pas grand-chose à rajouter, je crois que mon expérience parle d’elle-même. Ma conclusion sera que parfois c’est en s’autorisant à lâcher, à s’arrêter, à prendre son temps, qu’on retrouve finalement la motivation, l’envie, l’énergie et la joie d’avancer ! 😀

Dire stop et si c'était magique - parfois c'est en s'autorisant à dire stop qu'on retrouve la motivation, la joie et l'envie d'avancer

Cet article vous a plus ?
Vous avez déjà vécu ce type de situation ?

Ecrivez-moi un commentaire !

 

Crédits photos : Gian Tang, teachingliteracyvinginevyo

#lesaventuresdejulie, #aventure, #magie, #direstop, #stop, #sarreter, #prendredutemps

3 commentaires

  1. Hello Julie 🙂
    voilà un article qui résonne particulièrement, moi qui ai tendance à prendre plus d’engagements que mon énergie peut en soutenir. Tu as raison, c’est important de lâcher prise et on n’en ai pas moins fiable, bien au contraire. j’espère que ta « situation personnelle » s’améliore.
    bises

  2. Bonjour *Marie* !
    Ça me fait plaisir que mon article te parle 😀 Merci pour tes pensées !
    Je te souhaite un week-end espiègle 😉
    A bientôt !

  3. Bonjour Julie,

    Je vis actuellement des projets grandioses et c’est très challengeant. Il y a pour moi 3 facteurs déterminants :
    1) Garder confiance en toute situation
    2) Agir quoi qu’il arrive
    3) Savoir s’adapter et savoir s’adapter c’est aussi changer de cap ou faire des pauses quand ça s’impose.

    Je n’avais même pas vu ton challenge, je te suis depuis peu mais j’adore les messages que tu transmets ! Tu aurais dû le mettre plus en avant dans les différents emplacements du blog.

    Au plaisir 🙂
    Dorian

Déposer un commentaire