Le conte d'une Fée...

Un récit autobiographique poétique

C’est l’histoire d’une fée. Elle était née, un jour d’été, dans la lumière naissante, après une nuit d’attente. S’éveillant petit à petit, avec le soleil de midi, elle grandit……et oublia sa Magie. Pourtant dans son essence, elle ressentait une attirance, vers tout ce qui touchait à cette rémanence. Au contact de certaines choses, et même des roses, c’était de tout son corps, qu’elle touchait alors, à cette lumière sacrée, profondément ancrée. Quelle curiosité !

Cette Magie ne fonctionnait pas très bien en société : « Voyons jeune fille on ne s’illumine pas comme ça à tout va, et puis de toute façon la Magie, ça n’existe pas ! Si tu veux grandir et avoir un devenir, il te faudra plus que du rêve, et travailler sans trêve ».

Mais plus le temps passait, plus la Fée s’éteignait et grisonnait. Et puis un jour, elle vit une petite lumière, cellule solitaire, qui la chatouilla et l’attira non loin de là. « Quel est ce chemin ? demanda Miss Fée. Il est si sombre et bordé de tant d’ombres ! ». A chaque pas qu’elle faisait, la lumière s’agrandissait, c’est alors qu’elle comprit, que le chemin assombri était la passerelle, menant au cœur d’elle-même. A force de petits pas, de persévérance et de confiance, elle arriva, au cœur de son essence, et de sa rayonnance.

Elle découvrit alors, le trésor de sa vie… Une montagne de poussière de Fée ainsi qu’un mot, qui lui était destiné. « Chère enfant, ceci est pour toi, le trésor d’un roi. C’est dans ton cœur et avec espièglerie, que tu trouveras la splendeur de sa Magie. Sache néanmoins deux choses : plus tu l’utiliseras et plus tu en créeras ; plus tu l’oublieras et plus tu t’éteindras. »

Emerveillée et ressourcée, elle prit le chemin du retour, sans faire de détours. Elle tenait dans son cœur, l’objet de son ardeur. Une ressource extraordinaire. Mais que pouvait-elle en faire ? Elle testa, s’en maquilla, s’en mit sur les doigts, mais à chaque fois cela ne fonctionnait pas. Et puis un jour, après un énième tour, elle en respira et éternua. Ce fut étonnant de voir comment, en un instant, tout devint luminescent. Elle avait compris : le souffle était son ami !

Petit à petit, cette Fée s’ouvrit, à la Magie de la Vie. Elle découvrit, qu’avec souffle et espièglerie, cette Magie merveilleuse, pouvait être contagieuse. Peut-être était-ce ceci, la destinée de sa vie ?

Elle se mit à semer et disperser, avec le vent et les marées, de la poussière de fée, source de lumière, au creux des chaumières.

Une histoire de fée - lesaventuresdejulie.com